Le cloud réveille la paranoïa de la sécurité dans les entreprises... pour le meilleur

Selon une étude de Clutch, la sécurité demeure la première préoccupation des entreprises envers le cloud d’infrastructure.

Au point que 75% de celles qui migrent vers l’infonuage se sentent obligées de mettre en place de couteuses mesures de protection.

Ce qui est au final bénéfique.

Partager
Le cloud réveille la paranoïa de la sécurité dans les entreprises... pour le meilleur
Le cloud suscite autant de promesses que de craintes

La sécurité du cloud d’infrastructure est perçue à la fois comme un avantage et un défi. C’est le paradoxe relevé par l’enquête réalisée par le cabinet d’analyse de marché Clutch auprès de 300 entreprises de plus de 100 salariés, aux Etats-Unis.

Le cloud plus sûr pour 64% des entreprises

Le mythe de l’insécurité du cloud a la peau dure. Mais le résultat de l’étude semble le faire enfin tomber puisque 64% des entreprises interrogées considèrent l’infonuage comme plus sûr que l’informatique traditionnelle. Elles sont seulement 11% à le percevoir comme moins sûr.

D’ailleurs, l’amélioration de la sécurité figure en tête des bénéfices attendues de la migration vers une infrastructure dans le cloud, devant les gains d’efficacité, d’espace de stockage, d’évolutivité, de vitesse, de flexibilité, de mobilité ou de coût. Normal pour David Linthicum, vice-président chez l’entreprise de services numériques Cloud Technology Partners. "Passer au cloud c’est comme confier votre argent à votre banque, explique-t-il. C’est plus sûr que de le garder chez vous sous le matelas. Car la banque met en œuvre des dispositifs de protection dont vous ne disposez pas."

Le cloud exige une approche différente de sécurité

Mais la migration vers le cloud d’infrastructure réveille chez les entreprises une sorte de "paranoïa de la sécurité". Le problème apparait en tête de leurs préoccupations, devant la formation des équipes, l’augmentation des coûts ou le risque d’indisponibilité. Encore une fois, pas de quoi surprendre David Linthicum. "Quand on passe au cloud, on a besoin d’une approche de sécurité différente, plus avancée", explique-t-il.

La migration vers l’infonuage fait prendre conscience des risques de fuite d’information et conduit les entreprises, dans 75% des cas, à prendre des mesures supplémentaires de protection. Le cryptage des données arrive en tête des dispositifs mis en place, suivi par la gestion des accès puis des audits réguliers. Ces mesures ont un coût qui atteint 10 000 à 1 million de dollars pour 75% des entreprises sondées, et dépasse le million de dollars pour 7% d’entre elles.

Remise en cause des pratiques de sécurité

Mais ceci s'avère au final bénéfique. Il amène les entreprises à remettre en cause leurs pratiques, à faire davantage attention à la protection de leurs données et à améliorer globalement la sécurité de leur système d'information. Autant d'actions qui font souvent défaut dans une informatique traditionnelle.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS