Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le commerce vocal pourrait peser 40 milliards de dollars en 2022

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le cabinet de conseil OC&C Strategy Consultants a publié une étude sur l'évolution du commerce vocal. Selon l'étude, il devrait progresser de façon exponentielle et il pourrait valoir 40 milliards de dollars en 2022. Pour l'instant, Amazon semble dominer le marché.

Le commerce vocal pourrait peser 40 milliards de dollars en 2022
Le commerce vocal pourrait peser 40 milliards de dollars en 2022 © Google

Le commerce vocal mondial devrait augmenter de 1900% pour peser 40 milliards de dollars en 2022, contre les 2 milliards actuels. Un bond remarquable selon un étude d'OC&C Strategy Consultants* et notamment permis par le déploiement des enceintes connectées à l’instar d'Amazon Echo ou de Google Home. Le taux de foyers équipés de ces enceintes pourrait passer de 13 % aujourd’hui à 55 % en 2022.

 

L'Amazon Echo dominerait le marché

Selon OC&C, les familles plus jeunes avec des revenus élevés sont appelées à nourrir l’accélération du commerce vocal. Un mode de consommation principalement tourné vers des biens ayant une valeur faible comme les produits d’épicerie ou de loisirs, électroniques ou vestimentaires.

 

Selon l’étude, c’est Amazon Echo qui domine largement le marché du commerce vocal pour le moment avec un taux de pénétration de 10 % dans les foyers américains, suivi de Google Home (4 %) puis de Cortana de Microsoft (2 %). Contrairement à Amazon et Google, Microsoft n’a pas encore déployé d’enceinte intelligente. Par ailleurs, un absent notable dans ces chiffres : Apple. Un retard que le cabinet de conseil attribue à la commercialisation tardive de l’enceinte HomePod et aux capacités plus limitées de Siri.

 

Les ventes des produits "Amazon Choice" multipliées par trois

Amazon a effectivement un avantage sur ce marché : la plateforme de e-commerce peut se permettre de vendre ses enceintes à perte dans la mesure où elles génèrent du trafic sur la boutique voire des inscriptions au service Prime. OC&C constate que le géant du e-commerce a une véritable influence sur les comportements d’achats. Les produits étiquetés comme “Amazon Choice” sont mis en avant dans l’interface des enceintes Echo, si bien que leur vente est multipliée par trois. 85 % des consommateurs sélectionneraient ainsi les produits suggérés par Amazon.

 

L’intérêt d’Amazon pour les objets de la maison connectée ne s’arrête pas aux enceintes. Fin février, l’entreprise annonçait l’acquisition de la start-up Ring, spécialiste des sonnettes connectées. Une innovation qui permettrait par exemple aux utilisateurs de laisser entrer des livreurs chez eux à distance.

 

*Méthodologie : l’étude a été menée en décembre 2017 auprès de 1500 personnes possédant une enceinte connectée. OC&C Analytics a également mesuré les ventes de 2000 produits listés sur Amazon sur une période d’un mois en étudiant l’impact de l’étiquette “Amazon’s choice” sur leurs performances.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale