Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le community manager, le fédérateur de la communauté web

Animateur de communautés web, le community manager fait le lien entre des internautes réunis autour d'un intérêt commun. Médiateur, il veille également au respect des règles de bonnes conduites au sein de son groupe.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le community manager, le fédérateur de la communauté web
Le community manager, le fédérateur de la communauté web © Guittet Pascal

Sa mission

La première tâche du community est de développer la présence d'une organisation, d'une association, d'un produit ou d'une marque sur internet mais pas seulement. Cet animateur de la toile doit également veiller à la cohésion de la communauté web. Pour cela, il lance des débats, contribue à les nourrir en y apportant des réponses et rassemble les internautes lors de réunions online.

Le community manager garde également un oeil sur tous les autres réseaux sociaux qui évoquent son organisation, produit ou marque et modère les propos des internautes. Il est le garant de l'e-réputation de son l'organisation.

Le community manager en 3 chiffres

Temps d'études : Bac+2 à Bac+5
Salaire en début de carrière : 30 000 euros par an
Salaire en fin de carrière :  47 000 euros par an

Enfin, le community manager participe aux travaux techniques d'amélioration des plates-formes d'échanges. Pour mener à bien sa mission, il doit témoigner d'une maîtrise parfaite des outils d'informatique et de bureautique, gérer les outils d'activité et de reporting ainsi que les médias sociaux.

La patience, le sens de l'éthique, l'aisance relationnelle, la créativité et la curiosité sont indispensables à ses fonctions.

Sa formation

Les diplômes requis pour exercer le métier de community manager sont multiples. Il peut s'agir de diplômes universitaires de niveau Bac + 2 à Bac + 5 en sciences humaines (lettres, arts, histoire, sociologie...) complétés par une spécialisation dans la communication ou par un master spécialisé en community management.

Certaines écoles spécialisées en communication, marketing, en relations publiques ou dans le journalisme proposent également ces formations.

Le poste de community manager est ouvert à des profils variés. Les jeunes diplômés, les cadres qui ont 2 à 5 ans d’expérience ou cadres confirmés peuvent y prétendre à valeur égale. Le community manager peut exercer dans des entreprises, des agences de communication et de publicité, ou encore des agences web.

 Ses perpectives de carrières

Après quelques années passées à animer la communauté web, le community manager peut prétendre à des postes de gestionnaire de contenus éditoriaux, de social media architect ou de responsable communication ou web.

Wassinia Zirar

Adrien Dubois Geoffroy - Community Manager en freelance
"Je ne gère pas seulement une communauté en ligne, je gagne sa confiance. Je dois veiller à l'e-réputation de ma marque. Pour y parvenir j'élabore des plans de communication et je décline les moyens web, publicités ciblées, actions sur les réseaux sociaux... Au quotidien, il faut être transparent envers la communauté et réactif surtout. Mon but c'est de permettre au consommateur de devenir un acteur de l'image de la marque."

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media