Le comparateur de logiciels professionnels Appvizer lève 2,5 millions d'euros pour accélérer à l’international

Basé à Montpellier, le comparateur de logiciels professionnels Appvizer a bouclé un financement de 2,5 millions d’euros auprès du capital-risqueur Irdi Soridec gestion, du club Ava Capital d’Angelsquare, de Bpifrance et de banques. L’entreprise, qui veut prendre des parts de marché en Europe et intégrer du machine learning sur sa plateforme, va embaucher en 2020.

Partager
Le comparateur de logiciels professionnels Appvizer lève 2,5 millions d'euros pour accélérer à l’international

Spécialiste de l'aide au choix de logiciels professionnels, Appvizer (Montpellier) vient de lever 2,5 millions d'euros, dont 1,5 million en equity auprès du capital-risqueur régional Irdi Soridec Gestion et du club d’investissements Ava Capital d’Angelsquare. Seconde source de financement : 1 million de prêts de Bpifrance et des banques BPS, Société Générale et Crédit Agricole. C'est la deuxième levée de fonds pour la société fondée en 2014 par Colin Lalouette : un financement d'amorçage avait apporté 300 000 euros de la part de business angels, ainsi que 400 000 euros d’emprunts bancaires, en 2016.


En cinq ans, l’entreprise s’est développée : labellisée Pass FrenchTech (promotions 2017-2018 et 2018-2019) pour sa croissance, Appvizer a dépassé en 2019 son objectif de 1 million d’euros de chiffre d’affaires et vise "les 2 millions en 2020".

Conquérir des parts de marché à l’international
Lancée en 2015, la plateforme référence 10 000 logiciels, une offre qualifiée "d’unique sur le marché français" par Julien Sainte-Catherine de l’investisseur Irdi Soridec Gestion (basé à Montpellier, Toulouse et Bordeaux). La société montpelliéraine a vite exploré le marché international : des déclinaisons américaines, britanniques et espagnoles existent depuis mars 2017, et des sites allemands, italiens et brésiliens depuis avril 2019.

L’accélération internationale est d’ailleurs l’un des deux objectifs de la société, dont les 600 clients éditeurs sont encore à 80% français. Appvizer veut conquérir des parts de marché en Europe, en particulier en Allemagne et Espagne. "Une entreprise européenne sur cinq est passée par le site pour rechercher des logiciels en 2019", indique Colin Lalouette. Le comparateur affiche 1 million de visiteurs uniques par mois.

Intégrer du machine learning
Second objectif de la levée de fonds : financer le développement d’un service plus précis et pertinent, en travaillant sur l’hyperpersonnalisation. "Notre métier, c’est avant tout la recommandation", affirme Colin Lalouette. Appvizer va intégrer sur sa plateforme du machine learning, de l’apprentissage automatique, en partant des données d’identification des utilisateurs et de leurs comportements. "C’est en cours de développement, la nouvelle interface devrait être prête mi-2020.

Une petite dizaine de recrutements en 2020
Pour alimenter ses projets, Appvizer embauche : la société devrait passer de 26 salariés aujourd’hui à une quarantaine de collaborateurs, dont une demi-douzaine de stagiaires, à la fin de l’année 2020. Huit profils expérimentés sont recherchés en développement, à la R&D, au marketing et au commercial.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS