Le Conseil national du numérique s'empare du dossier Google

Bercy a chargé le Conseil national du numérique (CNNum) de récolter les doléances des acteurs français du numérique autour de la plainte de la Commission européenne envers le géant américain Google.

Partager
Le Conseil national du numérique s'empare du dossier Google

Suite à une réunion à Bercy le 17 mai dernier, Fleur Pellerin, ministre déléguée à l'Economie numérique, a décidé d'associer les acteurs français du numérique aux réflexions suscitées par le non respect des règles de la concurrence reproché à Google par Bruxelles.

Et avec les ministres de l'Economie et du Redressement productif, elle a confié au Conseil national du numérique le soin d'agglomérer, pendant un mois, les remarques du microcosme hexagonal.

"Le fonctionnement du moteur de recherche de Google a des conséquences fortes sur l'écosystème numérique français", constatent-ils dans un communiqué publié le 22 mai.

Le CCNum va donc mener une "concertation" sur Google avec les acteurs français concernés par l'enquête de la Commission européenne avant d'en référer à Fleur Pellerin, qui doit faire remonter les propositions officielles de la France à Bruxelles d'ici un mois.

Selon le communiqué, le CCNum est également invité à "poursuivre ses travaux de réflexion et à formuler des propositions sur la neutralité des plateformes".

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS