Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le consortium So Mobility transport et smart city lancé à Issy-les- Moulineaux

C'est en fanfare qu'a été inauguré mercredi 7 octobre SoMobility, consortium regroupant à Issy-Les-Moulineaux des acteurs publics et privés autours des questions de la mobilité dans la ville de demain. Autour de la table aux côtés de la municipalité d'Issy, on retrouve sans surprise des poids lourds du numérique (Cisco) ou des transports (Transdev), mais aussi des acteurs plus traditionnels comme Bouygues ou Cofely Ineo. Les annonces demandent maintenant à être concrétisées.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le consortium So Mobility transport et smart city lancé à Issy-les- Moulineaux
Le consortium So Mobility transport et smart city lancé à Issy-les- Moulineaux

A vos marques, prêts.. Le top de départ du consortium So Mobility a été lancé. Il regroupe des poids lourds du numérique comme Cisco, et des acteurs plus traditionnels de l'immobilier (Bouygues), de l'énergie (Cofely Ineo / Engie), et même des infrastructures (Colas) autour de la ville-laboratoire d'Issy-Les-Moulineaux. Le tout fédéré par les pôles de compétitivité Cap Digital et Systematic, qui abrite le terreau de start-up de la région Île-de-Fracne. Son ambition ? Améliorer la mobilité urbaine avec une approche multimodale. "Un automobiliste passe en moyenne 55 heures par an dans les embouteillages", martèle ainsi Thierry Lefèvre, Maire-Adjoint à la Ville Numérique. "Un temps qui peut être réduit si les acteurs du secteur cessent de travailler en silo", poursuit Robert Vassoya, directeur général de CISCO France.

 

La ville, un territoire d'innovation ouverte

Ne plus travailler chacun sur son terrain, mais tous ensembles : tel semble être le mantra du consortium. Il rassemble en ordre de bataille des acteurs publics et privés : la ville, les acteurs grands et petits du digital, du bâtiment, de l'énergie, des transports, des infrastructures routières...  "Innover, c'est entreprendre avant les autres. Mais pour cela, encore faut-il du leadership et un écosystème. Nous trouvons tout cela à Issy, avec le tournant numérique impulsé par le Maire de la ville", poursuite encore Robert Vassoya.

 

Cisco mise en effet sur la France. Son PDG, John Chambers, s'exaltait déjà pour la French Tech il y a quelques semaines à San Francisco. Et il vient d'annoncer qu'il portait de 100 à 200 millions d'euros l'enveloppe que l'entreprise va investir dans les start-up françaises.

 

Issy est ainsi la première ville à bénéficier du programme de 100 millions de dollars investis par la firme dans les projets numériques français. Et l'intégrateur n'est pas le seul à miser sur la ville la mieux connectée de France en très haut débit : Cofély Ineo, filiale d'ENGIE, a également annoncé que ses activités en digital et en cybersécurité allaient déménager à Issy. L'opportunité ? "Un écosystème ouvert pour favoriser l'innovation", complète Philippe Rassat, Directeur général adjoint de Cofely Ineo.

 

Appel à beta-testeurs urbains

"Cela fait près de 20 ans qu'on expérimente avec le numérique dans la ville", explique Eric Legale, directeur d'Issy Media. "Au bout d'un moment, on ne pourra plus empiler les routes dans l'espoir d'améliorer la mobilité. Seul le numérique pourra encore nous aider." Avec un cheval de bataille : le trafic routier, le stationnement, et l'anticipation des déplacements, avec un attachement particulier à tirer des informations pertinentes du big data.

 

Et plus concrètement, à quelles expériences à taille réelle aboutiront les groupes de travail ? "L'idée est d'avoir une approche transversale. Nous allons travailler sur des cas d'usage", précise encore Eric Legale. Et c'est là où le bât blesse : le consortium est créé, mais n'en est pour l'heure qu'au stade de la réflexion. Un appel à beta-testeurs citoyens (Living Lab So Mobility)  a en tout cas d'ores et déjà été lancé par la ville. Nul doute qu'avec un terrain de jeu de ce calibre, l'émulsion entre start-upeurs, industriels et citoyens devrait donner d'ici quelques mois des résultats à suivre de près.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media