Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le contrôle du bout du doigt chez BMW

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le contrôle du bout du doigt chez BMW
Le contrôle du bout du doigt chez BMW

Signaler un défaut sur une pièce automobile au service qualité, rien de plus simple. L’opérateur n’a qu’à pointer du doigt le défaut sur la pièce qu’il a devant lui. Sa déclaration est enregistrée par un système informatique qui la transmet aux services concernés. L’opérateur peut vérifier qu’elle a bien été prise en compte sur son écran, où figure un modèle de la pièce.

Un prototype de ce système, développé à l’institut Fraunhofer IOSB de Karlsruhe, doit être mis en place cette année dans l’usine BMW de Landshut (Basse-Bavière). Objectif : simplifier les procédures de contrôle qualité. Jusqu’à maintenant, quand l’opérateur repérait un défaut, par exemple sur la peinture de la pièce, il devait quitter son poste pour aller déclarer ses observations sur un terminal PC et remplir plusieurs formulaires.

Grâce au système de l’institut Fraunhofer, toute l’opération est remplacée par la détection de gestes : si la pièce est bonne, un geste de la main suffit à la valider ; si elle est défectueuse, il suffit de désigner du doigt l’emplacement du défaut. Avec un PC et deux Kinect, équipés d’une caméra et de capteurs de profondeur, les chercheurs du Fraunhofer ont construit un dispositif de tracking 3D qui surveille les mouvements de l’opérateur et de la pièce à contrôler. Ils ont réutilisé des technologies et des algorithmes développés pour leur "Smart control room", une salle d’interaction gestuelle avec des environnements virtuels. Après une période de mise au point avec les responsables du contrôle qualité, le système pourrait être généralisé.

Thierry Lucas

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale