Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le crowdsourcing médical, efficace pour diagnostiquer les maladies orphelines

Docteur House a du souci à se faire : le médecin star de la série américaine à succès, habitué à résoudre seul les cas les plus difficiles de son hôpital, a un sérieux concurrent : le site de crowdsourcing Crowdmed. Des détectives-médicaux (étudiants en médecine, infirmières…) cherchent ensemble à poser un diagnostic juste pour les personnes souffrant de maladies orphelines, en échange d’une récompense financière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le crowdsourcing médical, efficace pour diagnostiquer les maladies orphelines
Le crowdsourcing médical, efficace pour diagnostiquer les maladies orphelines © jfcherry - Flickr - c.c.

Le crowdsourcing serait LA solution pour résoudre les cas médicaux difficiles. Lancé en avril 2013, la plate-forme web Crowdmed met en contact des patients atteints de maladies orphelines (qui touchent moins de 200 000 personnes), qui enchaînent sans succès les rendez-vous de médecins, avec des personnes qui enquêtent sur leur cas.

Les malades décrivent sur le site anglophone leurs symptômes et leur histoire médicale. S’ils le souhaitent, ils peuvent offrir une récompense financière qui sera partagée entre les internautes qui ont fixé le bon diagnostic (cela permet à leur cas d’être résolu plus vite et d’intéresser un plus grand nombre d’enquêteurs médicaux, précise Crowdmed). Montant moyen des primes ? Entre 165 et 300 dollars. La société se finance en prélevant 10% des sommes mises à disposition.

80% des malades satisfaits

Sur les 2010 détectives médicaux que compte la plate-forme, 59% sont des étudiants en médecine, attirés par l’entraînement que leur offrent ces cas pratiques et par la récompense financière. Des retraités du secteur médical sont aussi inscrits sur Crowdmed.

Chaque dossier reste en ligne 90 jours maximum. L’entreprise se fie à l’intelligence collective des participants : chaque cas est examiné au moins par au moins 50 e-docteurs. Ils peuvent poser des questions au patient sur le forum du site, avant de proposer leur diagnostic. Crowdmed envoie ensuite au patient une liste de diagnostics potentiels, dont les patients peuvent se servir ensuite chez leur spécialiste, pour être soignés plus vite. 80% des utilisateurs du site ont obtenu ce qu’ils estiment être un diagnostic utile.

Crowdmed a réussi à lever plus d’un million de dollars pour son lancement officiel, en avril 2013. Mais faute d’un nombre suffisant d’utilisateurs, l’entreprise n’est pour l’instant pas viable. Pour devenir plus populaire, Crowdmed mise sur les compagnies d’assurances. Elles pourraient pousser leurs clients à utiliser la plate-forme de crowdsourcing lorsque les médecins peinent à trouver le bon diagnostic, car elle est efficace et moins chère que de multiples visites chez les spécialistes.

Lélia de Matharel

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media