Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le déclin des PC oblige Seagate à supprimer 1600 postes

Face au marasme dans les PC, le constructeur américain de disques durs Seagate est contraint à un plan d’économie de 100 millions de dollars. Avec, comme conséquence, la suppression de 1600 postes dans le monde.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le déclin des PC oblige Seagate à supprimer 1600 postes
Les disques durs de plus en plus concurrencés par la mémoire flash © Seagate

Seagate Technology n’en finit pas de subir les effets de la crise dans les PC. Le deuxième constructeur mondial de disques durs (après Western Digital) est contraint de mettre en place un plan d’économie de 100 millions de dollars par an. Conséquence : il doit supprimer 1600 emplois dans le monde, soit 3% de ses effectifs. C’est le deuxième plan de restructuration en moins de deux ans après l’élimination de 1050 postes en 2015.

 

Livraisons de disques durs en chute de 21,6%

Comme toute l’industrie des disques durs, Seagate Technology souffre de la dégringolade des ventes de PC. Sur le premier trimestre 2016, ses livraisons ont plongé de 21,6% à 39,2 millions de disques durs. La chute est particulièrement sévère dans les ventes pour PC où elle atteint 31,2% à 21,4 millions d’unités.

 

Certes, le constructeur s’est mis aux solutions de stockage électronique à mémoire flash qui tendent à se substituer aux disques durs magnétiques dans les PC ultra portables et même dans les serveurs. Mais leurs ventes ne sont pas encore suffisamment importantes pour amortir la baisse dans les solutions classiques.

 

Des résultats financiers en berne

Et ceci se voit clairement dans les résultats financiers. Au premier trimestre 2016, le chiffre d’affaires a dévissé de 21,6% à 2,6 milliards, et le groupe déplore une perte nette de 21 millions de dollars, contre un bénéfice net de 291 millions de dollars un an auparavant.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media