Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le diabète peut être détecté par une technique d'intelligence artificielle avant même de se manifester

Des chercheurs d'IBM ont annoncé avoir développé une technique d’intelligence artificielle pour détecter le diabète de type 1… avant même qu’il ne produise ses premiers effets. Une solution d’avant-garde qui devrait permettre d’anticiper l'évolution de la maladie.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le diabète peut être détecté par une technique d'intelligence artificielle avant même de se manifester
Le diabète peut être détecté par une technique d'intelligence artificielle avant même de se manifester © Shutterstock

Le diabète de type 1 est une maladie contraignante, qui impose des injections quotidiennes d’insuline ou des régimes alimentaires stricts à vie. Dans le but d'alléger les traitements, entre autres, des chercheurs du géant américain IBM ont mis au point une technique d’intelligence artificielle pour détecter la pathologie… avant même qu’elle n’ait produit ses premiers effets ! Une percée dans le cadre du diagnostic médical, alors que la plupart des patients découvrent encore leur maladie de manière tardive et que leurs cellules sont déjà endommagées.

 

IDENTIFIER LES CAS à SUIVRE de près

Dévoilée lors d’un sommet de l’American Diabetes Association début juin 2019, l’IA d’IBM serait capable de cartographier la présence d’anticorps dans le sang. Une solution permettant de déterminer précisément le moment ainsi que la manière dont la pathologie pourrait émerger chez un patient. Si une personne atteinte de diabète affiche aujourd’hui la même espérance de vie qu’un individu lambda, l’IA développée par IBM pourrait prévenir la dégradation cellulaire.


"Notre lac de données est alimenté par 22 000 patients aux quatre coins des Etats-Unis, de Suède et de Finlande", a indiqué Jianying Hu, responsable des services de santé d’IBM Research, à nos confrères américains d’Engadget. D'autres cas devraient le compléter courant 2019, en Allemagne. Ce programme a permis de pointer des similitudes dans la progression de la maladie chez les patients. "L’intérêt principal de modèles de machine learning dans le cadre du diabète de type 1 est d’identifier les individus à suivre scrupuleusement, explique Jianying Hu, dont l’équipe a travaillé sur ce projet pendant plus d’un an. Cette IA pourrait ainsi permettre aux médecins de déterminer la date limite à laquelle un patient devrait se faire examiner à nouveau."


La technique ne permet pas aujourd’hui de dépister les futurs malades de manière formelle, précise IBM. Mais elle ouvre néanmoins la voie à l’élaboration de nouveaux outils de machine learning pour, à l’avenir, gagner en rapidité et en précision dans la prise en charge des patients atteints de maladies auto-immunes.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale