Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le divorce de Sony et Sharp dans les dalles LCD

Les deux géants japonais de l’électronique mettent fin à leur coentreprise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le divorce de Sony et Sharp dans les dalles LCD
Le divorce de Sony et Sharp dans les dalles LCD © Jami3.org - Flickr - c.c.

Fin 2009, Sharp et Sony décident de s’allier dans la fabrication de dalles LCD. Sony injecte alors 100 millions d’euros dans la société Sharp Display Product. A terme, l’objectif est de grimper à 34% du capital. Ensemble, ils gèrent l’usine de Sakai (ouest). Mais le contexte de cette activité a brusquement changé, et Sony n’a finalement jamais réalisé cette montée au capital.

En effet, les écrans LCD ne constituent plus un composant aussi stratégique qu’au début de l’ère de la télévision à écran plat. Et ils sont deviennent fournis en abondance par une dizaine de fabricants en Asie.

Jeudi 24 mai, dans un communiqué, les deux firmes font donc part de leur intention de mettre un terme à leurs activités communes. Sony va revendre à Sharp les 7,04% qu’il détient dans leur coentreprise. Il va aussi récupérer les 100 millions introduits en 2009. Après avoir dissous sa société commune avec Samsung, Sony tourne définitivement la page des grands écrans LCD.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media