Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Un drone autonome va surveiller le site de traitement des déchets nucléaires de La Hague

Un drone autonome pour surveiller un centre de traitement et recyclage des déchets nucléaires. Skeytech, le système mis en place par la société Azur Drones, est déployé sur le site de La Hague qui est supervisé par la société Orano.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Un drone autonome va surveiller le site de traitement des déchets nucléaires de La Hague
Un drone autonome va surveiller le site de traitement des déchets nucléaires de La Hague © Azur Drones

Le drone autonome d'Azur Drones va surveiller le site de traitement et recyclage des déchets nucléaires de La Hague. Le spécialiste des drones de surveillance et d'inspection a annoncé jeudi 4 février 2021 que son système Skeyetech est déployé sur ce site de plus de 300 hectares dont Orano a la charge.

Levée de doute et ronde quotidienne
Ce site bénéficie déjà d'un haut niveau de protection puisque plus de 500 personnes sont dédiées à la sûreté et la sécurité de cet endroit. Mais l'ajout d'un drone va permettre à Orano d'étendre considérablement sa vision du site et sa capacité de réactivité. Le Skeyetech "est plus rapide pour les rondes périmétriques (que les rondes pédestres ou véhiculées) et accroît la réactivité lorsqu’une levée de doute est nécessaire", assure Azur Drones. Il peut passer de 0 à 50 km/h en seulement quelques secondes.

Le drone peut aussi s'occuper de surveiller des zones difficiles d'accès ou éloignées. Il est équipé des capteurs optique et thermique haute définition, ce qui lui permet de réaliser des missions de surveillance de jour comme de nuit. Le système Skyetech peut être directement connecté au réseau de sécurité du site afin de diffuser la vision aérienne du drone en temps réel.

Pas besoin de formation
Un des avantages du Skeyetech est qu'il peut directement être opéré par les équipes de sécurité du site puisqu'il n'est pas nécessaire d'avoir une formation de télépilote. Le drone étant pleinement autonome, lorsqu'il reçoit l'ordre de réaliser une mission, il décolle lui-même, calcule ses trajectoires et revient sur sa base une fois la mission réalisée.

"Le drone offrant des capacités de réactivité et de vision inégalées, nous avons naturellement souhaité expérimenter ce nouvel outil dès que la technologie autonome a permis de simplifier son utilisation", abonde Emmanuel Vial, responsable du service de protection du site et de la matière chez Orano La Hague. Cela fait plusieurs semaines que le système Skeyetech est déployé sur ce site. Lors de cette phase d'expérimentation, le drone autonome a réalisé des missions quotidiennes de surveillance et d'inspection.

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.