Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

"Le drone commence à être perçu négativement", avertit le président de la Fédération professionnelle du drone civil

Stéphane Morelli, président de la Fédération professionnelle du drone civil, répond aux questions de L'Usine Digitale sur les mesures à mettre en place pour sécuriser l'utilisation des drones et sur la responsabilité des constructeurs dans ce phénomène qui représente une menace pour la filière.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le drone commence à être perçu négativement, avertit le président de la Fédération professionnelle du drone civil
"Le drone commence à être perçu négativement", avertit le président de la Fédération professionnelle du drone civil

L'Usine Digitale - Aviez-vous anticipé la multiplication des vols illicites ?

Stéphane Morelli - Il n’y avait pas de raison que ce genre de phénomène ne se produise pas. Cela est préoccupant, mais je tiens à rappeler que, en trois ans, aucun accident corporel lié à un drone n’est à déplorer. Pour l’instant, les fautifs ont plus l’ambition de faire parler d’eux que de nuire. Ils savent qu’il est difficile pour les pouvoirs publics d’intercepter ces drones. Les solutions techniques ne sont pas encore adaptées.

Comment empêcher ces survols ?

Il est absolument impensable que l’on continue à alimenter ces vols en vendant des milliers de drones à des générations d’irresponsables potentiels, intentionnels ou non. Il devrait y avoir, non pas une incitation, mais une obligation, pour que les constructeurs fassent le nécessaire, qu’ils soient responsables. Je suis favorable à ce que les drones soient traçables et à ce que l’accès à certaines zones soit rendu impossible via des logiciels.

Ces vols représentent-ils une menace pour le dynamisme de la filière ?

Oui. Ça commence à être le cas. Les politiques en France sont très favorables aux drones et au marché qu’il génère. Mais les pouvoirs publics locaux et les forces de sécurité commencent à être débordés sur le terrain. Dans l’opinion publique, le drone commence à véhiculer une connotation négative. Ce n’était pas le cas il y a quelques mois encore. Pour ne pas entraver le développement de la filière, il faudrait davantage penser à l’intégration des drones dans la société.

Propos recueillis par Olivier James

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale