Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le fondateur d'Amazon élu meilleur PDG de 2013, l'ex-patron de BlackBerry l'un des pires

Sydney Finkelstein, professeur de stratégie et leadership à la Tuck School of Business de l'Université de Dartmouth (Etats-Unis), établit tous les ans sa liste des cinq pires dirigeants de l'année écoulée. Cette année, il a également distingué les plus performants.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le fondateur d'Amazon élu meilleur PDG de 2013, l'ex-patron de BlackBerry l'un des pires
Le fondateur d'Amazon élu meilleur PDG de 2013, l'ex-patron de BlackBerry l'un des pires © Wikimedia commons - Steve Jurvetson - c.c.

Jeff Bezos, meilleur dirigeant de 2013 ? C'est le constat établi par Sydney Finkelstein, professeur de stratégie et leadership à la Tuck School of Business de l'Université de Dartmouth (New Hampshire).

Le fondateur et PDG d'Amazon s'octroie la première place des meilleurs dirigeants de 2013 dans la liste - subjective - que le professeur américain a dévoilé le 13 décembre.

Les dirigeants d'Amazon, Toyota, Tencent, Netflix dans le top 5

Jeff Bezos se distingue par sa "vision à long terme, dans une période où les PDG vivent dans la peur de ne pas atteindre les objectifs trimestriels", analyse Sydney Finkelstein. Pour lui, "super compétitif, Bezos a pour objectif de battre les acteurs et les industries les plus faibles sur le marché. Son entreprise, devenue maintenant un géant, est aussi agile qu’une start-up". Il décrit Bezos comme "le nouveau Steve Jobs du business".

Dans le sillage du patron d'Amazon, on retrouve dans le classement de Finkelstein : Akio Toyoda, le PDG du constructeur automobile japonais Toyota ; Pony Ma, le patron du géant de l'internet chinois Tencent ; John Idol, le dirigeant de la marque de luxe Michael Kors ; et Reed Hastings, le fondateur de la plate-forme de contenu vidéo à la demande Netflix (que Finkelstein avait épinglé parmi les pires PDG dans son classement de 2011...).

Les patrons de BlackBerry et Microsoft épinglés

Autre intérêt de la liste du professeur de Dartmouth, le classement des pires dirigeants de l'année. Si l'entrepreneur brésilien Eike Batista (fondateur de la holding OGX/OSX qui exploite un champ pétrolier offshore au Brésil) se voit octroyer la place du pire PDG de 2013, les ex-dirigeants de BlackBerry et Microsoft sont aussi épinglés.

Pour Sydney Finkelstein, Thorsten Heins a conduit le fabricant canadien de téléphones BlackBerry à sa perte en poursuivant une stratégie qui n'avait déjà pas fonctionné par le passé. Il a été remercié et remplacé le 4 novembre dernier par John Chen.

Plus étonnant, le professeur de leadership blâme Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft appelé à quitter ses fonctions dans quelques semaines. Si Microsoft engrange des bénéfices avec son système d'exploitation Windows OS et sa suite bureautique Office, le groupe a, selon Finkelstein, manqué des virages lucratifs dans la musique, les téléphones, la recherche sur internet et le mobile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

manu
17/12/2013 13h42 - manu

A l'heure où sont dévoilées les conditions de travail au sein des entrepôts Amazon (cadences drastiques, flicage continu du personnel, pressions exercées sur les syndiqués, en un mot broyage violent du petit personnel), c'est un peu honteux de désigner le Pdg 1er du classement. C'est une justification indigne, un encouragement pour le management ultra-libéral et la communication mensongère qui habille Amazon en entreprise hyper moderne qui regarde l'avenir. Quel avenir ?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale