Le français Criteo lance la procédure pour intégrer le Nasdaq

Le groupe de publicité en ligne français Criteo a déposé, mercredi 18 septembre, un dossier auprès des autorités boursières américaines en vue de lever 190 millions de dollars (142 millions d'euros) via une introduction en Bourse d'American depositary shares (ADS).

Partager
Le français Criteo lance la procédure pour intégrer le Nasdaq

L'entreprise, dont l'actionnaire principal est la société de capital risque Index Venture Associates IV avec plus de 23% du capital, précise dans un document transmis à la SEC (Securities & Exchange Commission) que JP Morgan, Deutsche Bank Securities et Jefferies étaient les principaux souscripteurs de l'opération.

Le document ne précise pas combien d'ADS seront vendus ni à quel prix.

Criteo a dégagé en 2012 un bénéfice net de 1,3 million de dollars pour un chiffre d'affaires de 353,7 millions.

La société est spécialisée dans le "reciblage publicitaire", qui consiste à identifier les internautes qui se sont rendus sur un site de vente en ligne sans faire d'achat. Criteo leur propose ensuite des publicités pour des produits similaires lorsqu'ils se rendent sur d'autres sites.

(Reuters, par Avik Das à Bangalore)

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS