Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le FSN PME pas vraiment débaptisé, mais bien amputé

Le FSN PME s’appelle désormais "FSN-PME, le Fonds Ambition Numérique". Mais si son nom a été allongé, son capital, lui, a perdu 100 millions d’euros, qui seraient réaffectés à un fonds multithématique.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le FSN PME pas vraiment débaptisé, mais bien amputé
Le FSN PME pas vraiment débaptisé, mais bien amputé © D. R.

Ne l’appelez plus FSN PME, mais "FSN PME, le Fonds Ambition Numérique" ! Et attention. "Il ne faut pas l’appeler Fonds Ambition Numérique, tout court. Il n’est pas possible de débaptiser un fonds de capital risque comme ça", explique-t-on au Commissariat général à l’investissement, à l’origine de ce fonds dédié aux PME innovantes du numérique. Ce nom à rallonge permettrait de coller  au programme Ambition numérique du Gouvernement.  Il permet aussi rappeler que si jusque là, le fonds n’a pas investi des ticket de plus de 5 millions d’euros dans les 14 projets financés en dix-huit mois, il peut aller jusqu’à 10 millions, et donc peser plus fortement sur le développement d’entreprises numériques considérées comme stratégiques.

De 400 à 300 millions d'euros

En revanche, les déclarations de Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique, sur les projets de quartiers numériques, inscrits dans la feuille de route numérique du gouvernement, n’ont rien à voir avec les 100 millions d’euros amputés au fonds. Enfin officiellement. Selon le CGI, si le FSN PME, le fonds ambition numérique est passé de 400 millions d’euros à 300 millions d’euros, ce serait pour alimenter un fonds multithématique de capital risque/développement de 590 millions d’euros, annoncé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, le 21 janvier 2013, lors de sa présentation de réorientation du programme des investissements d’avenir. Ce fonds multithématique, comme le FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, sera confié à la BPI France, a expliqué Nicolas Dufourq à l’Assemblée nationale le 15 mai 2013.

Aurélie Barbaux

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Absooo
21/06/2013 17h15 - Absooo

Cette information est une exclusivité de Capital Finance. Il serait vraiment fair-play de les mentionner dans votre article.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media