Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le géant chinois du VTC Didi va expérimenter la cryptomonnaie souveraine de la Chine

La Banque populaire de Chine (PBOC) et le géant chinois du VTC Didi Chuxing ont annoncé ce mercredi 8 juillet 2020 s’associer pour mettre en place un dispositif de paiement par cryptomonnaie.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le géant chinois du VTC Didi va expérimenter la cryptomonnaie souveraine de la Chine
Le géant chinois du VTC Didi va expérimenter la cryptomonnaie souveraine de la Chine © Didi

La Banque centrale de Chine (PBOC) s'associe à Didi Chuxing, acteur chinois leader de la mobilité, pour tester sa propre monnaie numérique souveraine, selon un communiqué publié ce 8 juillet. L’acteur du VTC travaille pour l’occasion avec une entité dédiée, le Digital Currency Research Institute, afin de tester le yuan numérique, officiellement connu sous l’acronyme DC/EP pour Digital Currency Electronic Payment.

Ce dispositif de paiement électronique en cryptomonnaie devrait être intégré à l’application du géant du VTC, soutenu par Apple et SoftBank, qui embarque déjà Alipay et WeChat Pay. Les détails ne sont pas précisés mais ce partenariat permettrait un lancement à grande échelle - Didi revendiquant plus de 550 millions d'utilisateurs - afin de "promouvoir l'intégration de l'économie numérique dans l'économie réelle", selon Didi Chuxing.

Un autre projet pilote dans 4 villes chinoises
Cette information succède aux révélations du Wall Street Journal, qui en avril dernier expliquait que la Chine était très près d’une mise en service de sa cryptomonnaie, évoquant alors des tests avant un déploiement national à l’aune des Jeux Olympiques d’hiver, en 2022. Ce pilote, réalisé à Shenzhen, Chengdu, Xiong’an et Suzhou, est selon le média économique en cours depuis mai et limité dans le temps. Le paiement par monnaie numérique est disponible pour le règlement des indemnités de transport par le Gouvernement chinois à des fonctionnaires qui peuvent dépenser cette somme chez certains commerçants via une application mobile dédiée.

La Banque centrale de Chine travaille depuis six ans sur un projet de monnaie numérique souveraine. Désormais opérationnelle, elle est  appuyée par sept institutions que sont l’Agricultural Bank of China, la Bank of China, Union Pay (son réseau de carte bancaire), l’Industrial and Commercial Bank of China, la China Construction Bank, l'e-commerçant Alibaba et Tencent, propriétaire de WeChat.

Un lancement officiel devait avoir lieu le 11 novembre 2019 à l’occasion du Single Day, jour de promotions et de ventes record dans le pays, selon Forbes. Une date qui devait faire de la Chine le premier pays au monde à se doter d’une monnaie virtuelle officielle. Depuis, la Suède lui a grillé la politesse : la Banque de Suède a lancé un projet pilote pour développer une "monnaie digitale de banque centrale" baptisée "e-krona". Du côté des pays des Etats-Unis, on attend toujours des nouvelles de Libra, soutenue par Facebook et dont le lancement a été maintes fois repoussé, notamment pour des raisons de souveraineté nationale en matière de monnaie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media