Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le géant du cosmétique Revlon métamorphosé par le virage du numérique

Lors de la conférence Structure organisée par GigaOM à San Francisco le 20 juin, l'équipe dirigeante de la fameuse marque de cosmétique américaine Revlon est revenue sur le tournant technologique vécu par la compagnie.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le géant du cosmétique Revlon métamorphosé par le virage du numérique
Le géant du cosmétique Revlon métamorphosé par le virage du numérique © Pascal Guittet

David Giambruno, le vice-président senior et chef des services de l'information de la marque de cosmétique Revlon, explique lors de la conférence Structure en Californie comment le passage au numérique a transformé la société. Il a notamment expliqué pourquoi le passage au cloud a été déterminant. En plus de réformer l'infrastructure IT de la compagnie, la culture d'entreprise a profondément changé grâce à l'apport du numérique.

Cloud privé au service de la performance

Selon Giambruno, Revlon a mis en place depuis 2007 une stratégie globale de stockage des données dans un même cloud privé, pour aligner ses objectifs de business avec sa technologie. "On a littéralement normalisé toutes les données chez Revlon", dit-il. Leur cloud interne permettrait de faire marcher plus de 500 applications et gère en moyenne 14 000 transactions par seconde. "Il y a cinq ans," ajoute Giambruno, "si vous regardiez le bilan de Revlon, ce n'était pas super. Maintenant, je dirais que c'est l'une des sociétés de cosmétique les plus rentables au monde".

Une stratégie qui s'appuie sur un systeme ultra rapide, qui permet d'avoir accès aux informations plus rapidement qu'auparavant, et qui aurait permis d'augmenter la performance des projets de 425% tout en économisant 70 millions de dollars en fonctionnement. Cette infrastructure IT est aussi ce qui a permis à Revlon de survivre et récupérer après les catastrophes naturelles comme l'ouragan Sandy, qui a sérieusement endommagé plusieurs compagnies.

Culture du risque favorisée

C'est ce même tournant technologique qui aurait surtout permis aux employés de prendre le goût du risque, et à la compagnie de lancer véritablement le cercle vertueux de l'innovation. La chef des services d'informations et vice-présidente senior de NetApp, Cynthia Stoddard, a renforcé les dires de David Giambruno, sur l'importance d'une culture d'entreprise qui encourage la prise de risque et l'expérimentation. "Il faut créer un environnement où les gens se sentent assez en sécurité pour essayer de nouvelles choses", dit-elle.

Les raisons de pousser l'effort digital dans l'entreprise sont nombreuses, et ont toutes un unique objectif : une meilleure performance.

Nora Poggi

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale