Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le géant japonais du e-commerce Rakuten pourrait investir… dans le transport aérien

Plusieurs journaux nippons indiquent que le groupe Rakuten va investir dans une campagnie à bas coûts aux côtés d'Air Asia. Une diversification étonnante.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le géant japonais du e-commerce Rakuten pourrait investir… dans le transport aérien
Le géant japonais du e-commerce Rakuten pourrait investir… dans le transport aérien © Wikimedia commons - lastsham

Méconnu en Europe, le japonais Rakuten est pourtant numéro 3 du e-commerce mondial. Il possède notamment le site français PriceMinister. L'entreprise a l'habitude d'aller là où on ne l'attend pas… mais sans doute pas aussi loin.

Selon plusieurs journaux nippons, Rakuten envisage d'investir dans une compagnie aérienne à bas coût desservant l'Asie du sud-est à partir de Nagoya, au centre du Japon. Rakuten se rallierait à un projet mené par AirAsia, la compagnie de l'homme d'affaire malaisien Tony Fernandes.

alliance improbable

AirAsia s'était un temps associé à la compagnie nationale ANA pour lancer une filiale locale, AirAsia Japan. C'était en 2012. Mais l'alliance n'a pas tenu très longtemps et Ana a repris seul les commandes d'AirAsia Japan, repabtisé Air Vanilla. Mais la compagnie malaisienne n'a pas abandonné son projet et recherché d'autres partenaires nippons. La loi locale interdit en effet qu'une société étrangère détienne plus d'un tiers du capital d'une compagnie installée au Japon, pour des raisons de sécurité.

Rakuten pourrait donc être l'un des alliés que recherche Air Asia. L'hebdomadaire Toyo Keizai indique que l'affaire pourrait être conclue début juillet. Rakuten a réagi en expliquant qu'il était prématuré de communiquer sur ce sujet à ce stade. La firme possède une filiale dédiée à la réservation de voyages.

La rumeur a en tout cas eu un effet positif sur le cours de l'action Rakuten à la bourse de Tokyo. Celle-ci a gagné 2,90% jeudi 26 juin.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media