Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le gouvernement ne veut pas d'une fusion d'opérateurs télécoms

Actus Reuters Le gouvernement français exclut pour l'instant une fusion entre deux opérateurs télécoms, a déclaré ce 16 janvier la ministre à l'Economie numérique, Fleur Pellerin.
mis à jour le 16 janvier 2014 à 18H04
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Une absorbtion de SFR par l'un des trois autres opérateurs mobiles français ne serait pas du goût du gouvernement. Fleur Pellerin l'a déclaré ce 16 janvier.

Le secteur des télécoms a vu ses revenus et ses marges reculer depuis deux ans, en raison notamment d'une concurrence accrue provoquée par l'arrivée de Free sur le marché du mobile.

"Nous avons aujourd'hui un marché à quatre acteurs, nous souhaitons qu'il fonctionne avec ces quatre acteurs dans des conditions qui soient favorables à l'investissement et à l'emploi", a déclaré la ministre de l'Economie numérique lors de ses voeux à la presse. "Une consolidation entre deux acteurs serait nécessairement synonyme d'un certain nombre de doublons. Qui dit doublon dit casse sociale et ça n'est pas une perspective qui enchanterait le gouvernement", a-t-elle ajouté. "Pour l'instant il n'en est pas question."

Avec Reuters (Yann Le Guernigou, Gwenaëlle Barzic, Jean-Baptiste Vey)

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.