Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le gouvernement veut renforcer la sécurité informatique des collectivités, des hôpitaux et des ports

"Mieux prévenir, protéger et faire face". Voici l'objectif fixé par le gouvernement pour lutter contre les intrusions malveillantes dans trois types de structures : les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires. Un appel à manifestation d'intérêt vient d'être lancé pour trouver des solutions "innovantes". Dans le cadre de ce dispositif, l'Etat prendra en charge jusqu'à 50 % des investissements engagés. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le gouvernement veut renforcer la sécurité informatique des collectivités, des hôpitaux et des ports
Le gouvernement veut renforcer la sécurité informatique des collectivités, des hôpitaux et des ports © École polytechnique (J.Barande) - Flickr

Cédric O, le secrétaire d'Etat chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques, vient d'annoncer le lancement d'un appel à manifestation d'intérêt (AMI) afin de trouver des solutions innovantes pour "sécuriser les territoires". Les candidatures peuvent être déposées jusqu'au 16 juin prochain.

Garantir la continuité des activités
L'objectif est de "préparer une solution pérenne à ce défi essentiel pour garantir la continuité des activités essentiels dans nos territoires", a déclaré le secrétaire d'Etat lors de l'annonce de l'AMI.

Les secteurs visés sont les collectivités territoriales, les établissements de santé et les infrastructures portuaires, précise le communiqué. Ces infrastructures, considérées comme critiques, sont souvent prises pour cibles par les hackers. A ce sujet, Cédric O a révélé que depuis le début de l'année, les hôpitaux français ont subi au moins une attaque par semaine. Dax et Villefranche-sur-Saône en sont la triste illustration. 

Au moins trois projets innovants
Dans le cadre de ce dispositif, au moins trois projets seront retenus. Ils devront être portés par les acteurs concernés et réunir différents acteurs du terrain et des entreprises du secteur.

Dans un second temps, un appel à projets sera lancé pour chaque projet sélectionné afin de soutenir financièrement les entreprises qui y participent. L'Etat s'engage à co-financer au maximum 50% des investissements engagés dans la limite de 20 millions d'euros.


Une enveloppe d'un milliard pour la cybersécurité
Cet AMI s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale pour la cybersécurité présentée par le président de la République Emmanuel Macron en février 2021. Une enveloppe d'un milliard d'euros, dont 720 millions de financements publics, doit permettre de remplir deux objectifs à l'horizon 2025 : faire émerger des champions français et garantir la maîtrise des "technologies essentielles" pour la souveraineté.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.