Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Grand Port Maritime de Dunkerque équipe ses passages à niveau d'un système de vidéo surveillance connecté

Pour assurer le bon fonctionnement de ses passages à niveau, le Grand Port Maritime de Dunkerque a lancé au début de l’année un projet de vidéo surveillance associant son système de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) à des caméras connectées. Le prototype est installé ce mois-ci, avant d’être déployé sur une quarantaine d’installations courant 2021.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Grand Port Maritime de Dunkerque équipe ses passages à niveau d'un système de vidéo surveillance connecté
Le Grand Port Maritime de Dunkerque équipe ses passages à niveau d'un système de vidéo surveillance connecté © Grand Port Maritime de Dunkerque

La zone d'activité du Grand Port Maritime de Dunkerque s’étend sur 17 kilomètres de long. Dotée d’une quarantaine de passages à niveau, dont la moitié est équipée de barrières, sa surveillance est un enjeu majeur car une panne ou un incident peut poser un vrai risque pour la sécurité des hommes et des infrastructures.

"Nous n’avons pas les effectifs et le temps pour envoyer une équipe de maintenance faire le tour de façon systématique", explique Marie-Hélène Mahé, Responsable Informatique et Réseaux. L'objectif est dont "d'assurer une meilleure réactivité et surtout pouvoir en assurer la sécurité à tout moment".

Un flux vidéo centralisé
Pour améliorer cette surveillance, les équipes du port, des ingénieurs de l'école Central Lille et la start-up Opsidian ont planché sur un projet de vidéo surveillance intelligente. Le dispositif associe des caméras munies d'IoT au système de GMAO (Gestion de maintenance assistée par ordinateur) opéré par Siveco Group "afin de surveiller en continu les infrastructures ferroviaires, améliorer leur maintenance, mais aussi leur sécurité", résument les partenaires.

En janvier dernier, ils imaginent un projet visant à implémenter un système de vidéo surveillance capable de surveiller en continu les infrastructures ferroviaires, puis de transmettre les données pour en améliorer la maintenance. Sur le terrain, une caméra est installée sur les passages à niveau et enregistre un flux vidéo analysé et centralisé sur un serveur.

Une alerte par mail ou SMS
Une technologie reposant sur la vision par ordinateur est capable de distinguer des véhicules, trains ou personnes et d'analyser des situations. "L'IoT intégrée dans nos caméras permet d'envoyer les données directement dans le logiciel de GMAO Coswin 8i, de manière complètement automatisée. Ce qui permet de déclencher une alerte en cas d'incident et de réagir très rapidement", explique Thomas Obigand. A titre d’exemple, le système peut ainsi identifier une barrière brisée, un feu endommagé et même un comportement dangereux. Une fois l’anomalie détectée, une alerte immédiate par SMS ou email en passant par le web service du logiciel de GMAO Coswin 8i est déclenchée.

Les équipes du Grand Port Maritime de Dunkerque et la société Siveco Group, ont rédigé un protocole interne permettant de définir des situations types, et déterminer le danger ou défaut potentiel. Les informations sont ensuite récupérées par Coswin 8i dans le module de maintenance conditionnelle. L’autre bénéfice du dispositif est de d’obtenir une traçabilité globale des événements et de définir des niveaux de dangerosité (norme FAN). "Couplées aux statistiques de trafic, ces informations serviront à réaliser un audit sur la ré-élévation du niveau de sécurité de chaque passage à niveau", ajoute Marie-Hélène Mahé.

Le prototype de caméra sera installé en septembre 2020, puis déployé sur les autres passages à niveau courant 2021.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media