Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le groupe hospitalier américain UHS touché par un ransomware

Vu ailleurs Alors que le Covid-19 continue de frapper les Etats-Unis, le groupe hospitalier Universal Health Services est en proie à une attaque informatique. Le ransomware Ryuk pourrait être à l'œuvre. L'UHS promet néanmoins que les soins peuvent toujours être dispensés et qu'aucune donnée médicale n'a été compromise.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le groupe hospitalier américain UHS touché par un ransomware
Le groupe hospitalier américain UHS touché par un ransomware © Javier Matheu/Unsplash

Le géant hospitalier Universal Health Services (UHS), qui gère 400 hôpitaux et cliniques aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, est victime d'une attaque par ransomware. Cité par Reuters, il a déclaré que son réseau avait été mis hors ligne à la suite d'un "problème de sécurité informatique".

Le malware Ryuk serait à l'œuvre
L'attaque a frappé les systèmes d'UHS dimanche matin et a provoqué un verrouillage des ordinateurs et des systèmes téléphoniques de plusieurs établissements médicaux, ont rapporté deux sources à Techcrunch. L'une d'elle a déclaré qu'un texte faisant référence à "l'univers des ombres" était subitement apparu sur les écrans d'ordinateurs. Il s'agit de l'empreinte du rançongiciel Ryuk, connu pour être le malware le plus rentable, d'après le FBI. "On a dit à tout le monde d'éteindre les ordinateurs et ne pas les rallumer", poursuit-elle.

Ni l'ampleur de l'incident, ni les conséquences de l'attaque sur les services de santé ne sont encore connues. Dans un bref communiqué, le géant hospitalier a déclaré qu'il mettait en œuvre "des protocoles de sécurité informatique étendus" et travaillait avec ses "partenaires de sécurité informatique pour rétablir les opérations informatiques le plus rapidement possible". "Les soins aux patients continuent d'être dispensés de manière sûre et efficace", promet par ailleurs l'UHS.

Les données de santé n'ont pas été compromises
"Aucune donnée concernant les patients ou les employés ne semble avoir été consultée, copiée ou autrement compromise", ajoute le groupe américain. Un expert en cybersécurité travaillant dans un autre système hospitalier américain a déclaré à Techcrunch que les données médicales étaient probablement "saines et sauves" car l'UHS s'appuie sur Cerner, une société technologique spécialisée en santé, pour gérer les dossiers de ses patients.

Comme le montre le cas de l'UHS, les établissements de santé doivent considérablement renforcer leur sécurité informatique pour éviter des conséquences terribles sur la prise en charge des patients. Pour la première fois, un rançongiciel a été à l'origine du décès d'une patiente dans un hôpital en Allemagne, car elle n'a pas pu être opérée en temps utile.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media