Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le groupe hospitalier Henri Mondor s'équipe d'un exosquelette pour faciliter la rééducation des patients

Le groupe hospitalier Henri Mondor vient d'acquérir l'exosquelette Atalante conçu par l'entreprise française Wandercraft. L'objectif est de faciliter la rééducation des patients afin de les faire marcher le plus rapidement possible et ainsi de soulager le travail du personnel soignant.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le groupe hospitalier Henri Mondor s'équipe d'un exosquelette pour faciliter la rééducation des patients
Le groupe hospitalier Henri Mondor s'équipe d'un exosquelette pour faciliter la rééducation des patients © Wandercraft

Le groupe hospitalier Henri Mondor, qui regroupe 5 établissements de l'AP-HP, a annoncé le 10 juillet s'être doté d'un exosquelette conçu par l'entreprise française Wandercraft spécialisée dans la robotique dynamique de marche. L'acquisition d'Atalante a été financée par l'action du collectif #ProtegeTonSoignant, alimentée par les dons de particuliers et d'entreprises.

Les besoins en rééducation explosent
L'objectif de cette acquisition est de soulager le travail du personnel médical affilié à l'unité de rééducation. La pression habituelle sur les soignants s'est accentuée avec la pandémie de Covid-19 car les patients sortant de réanimation souffrent pour la plupart de neuropathies. Ces affections du système nerveux périphérique exigent des séances intensives de rééducation.

L'exosquelette Atalante s'utilise mains libres, sans béquilles, "de manière simple et intuitive", précise le communiqué de Wandercraft. Il est couplé à des algorithmes d'apprentissage automatique. L'entreprise française précise également que cet outil permet de répéter des centaines de fois une tâche avec un effort minimal du patient et du thérapeute. En effet, l’efficacité de l’entraînement à la marche est corrélée à la dose de traitement reçu. Wandercraft permet de plus aux soignants de personnaliser les programmes de soins pour qu'ils correspondent aux objectifs personnels de chaque patient.

Faire remarcher les patients rapidement
Ce dispositif doit permettre aux soignants de faire remarcher les patients le plus tôt possible. "Atalante sera probablement décisif en neurorééducation pour tous les patients paraparétiques lourds ainsi que pour reprendre la déambulation plus facilement pour les hémiparétiques massifs en phase précoce", se réjouit le professeur Jean-Michel Gracies, chef du service de neuro-rééducation et porteur de l'Institut Universitaire du Handicap sur l'Université Paris-Est Créteil.


Basée à Paris, Wandercraft est une start-up fondée par Nicolas Simon, Alexandre Boulanger et Matthieu Masselin, tous issus de la même promotion de l'Ecole polytechnique. Le partenariat signé avec Henri Mondor est la première commercialisation d'Atalante mais Wandercraft espère aller beaucoup plus loin. Le but ultime est de "redonner la marché à ceux et celles qui l'ont perdue", indique Matthieu Masselin, CEO de l'entreprise. D'ailleurs, l'utilisation de l'exosquelette pour assister le réapprentissage de la marche suite à un accident vasculaire cérébral (AVC) est en cours d'évaluation.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media