Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Le groupe Lego s’associe à Tencent pour sensibiliser les enfants chinois au numérique

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

L'entreprise danoise Lego et le groupe chinois Tencent ont annoncé le 15 janvier un partenariat pour développer des contenus et des plateformes numériques à destination des enfants. Le célèbre fabricant de briques connaît un ralentissement de sa croissance presque partout sauf en Chine. Un rapprochement à suivre alors que Lego cherche de plus en plus à diversifier ses activités dans le numérique.

Le groupe Lego s’associe à Tencent pour sensibiliser les enfants chinois au numérique
Le groupe Lego s’associe à Tencent pour sensibiliser les enfants chinois au numérique

Le célèbre fabriquant de briques (en plastique) Lego et le groupe chinois Tencent ont annoncé le lundi 15 janvier un partenariat pour proposer aux enfants chinois des expériences numériques sans danger et les sensibiliser au digital. Avec un gros ralentissement des ventes dans les pays occidentaux, la Chine représente un marché prometteur pour Lego. Et Tencent un allié solide pour accélérer sa conversion au numérique.

 

Lego et Tencent vont développer des jeux-vidéo et un réseau social pour enfants

Les deux entreprises vont collaborer pour produire des contenus vidéos et des jeux mobiles estampillés Lego et à destination des enfants. Le partenariat visera également à développer Lego Boost, une application pour sensibiliser les enfants au codage en leur apprenant à animer leurs constructions. Les deux entreprises exploreront aussi les possibilités pour co-développer Lego Life, un projet de réseau social sûr pour les enfants chinois.

 

Lego Boost et Lego Life ne sont pas vraiment des nouveautés mais ils ne sont pour l’instant commercialisés qu’à petite échelle. Les projets s’imbriquent plutôt bien avec les activités de Tencent, spécialiste du jeu vidéo mobile et développeur du réseau social WeChat aux 600 millions de membres.

 

La Chine, un marché solide pour Lego

Le groupe danois n’a pas cassé des briques ces dernières temps. Ses ventes ont diminué pour la première depuis onze ans au premier semestre 2017, forçant l’entreprise à congédier 8 % de ses effectifs mondiaux la même année. Le marché chinois fait figure d’exception : en 2016, la croissance des ventes y est passée de 25 à 30 %.

 

En novembre 2016, le groupe danois a même inauguré une usine de fabrication en Chine, pour produire 70 à 80 % de tous ses produits vendus en Asie.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale