Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le groupe Norac croque Cook Angels, la start-up spécialiste des kits prêts à cuisiner

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Le groupe agroalimentaire Norac a pris fin avril 2018 une participation majoritaire dans la start-up Cook Angels, spécialiste de la livraison à domicile de kits prêts à cuisiner. Ce rachat s’accompagne d’une levée de fonds de 2,2 millions d’euros. L'opportunité pour la jeune pousse de renforcer ses process industriels et logistiques.

Le groupe Norac croque Cook Angels, la start-up spécialiste des kits prêts à cuisiner
Le groupe Norac croque Cook Angels, la start-up spécialiste des kits prêts à cuisiner © Cook Angels

Ça bouge dans la Food Tech. Et particulièrement dans la livraison de repas à domicile. Après les reprises de Quitoque, Epicery, FoodChéri par des acteurs majeurs de la distribution et de l'alimentaire les semaines passées… C’est au tour de Cook Angels de changer d’actionnaire. Le groupe agroalimentaire Norac (Le Pain Quotidien, Daunat, crêpes Whaou …) annonce en effet une prise de participation majoritaire dans la start-up spécialisée dans les kits prêt-à-cuisiner. Ce rachat (dont le montant n’est communiqué) est assorti d’une levée de fonds de 2,2 millions d’euros.

 

Cook Angels, des kits sur abonnement prêts à cuisiner

Créée en mars 2013, Cook Angels propose des kits-recettes à cuisiner sur abonnement. Jusque-là rien de très nouveau. La start-up indique se différencier par son service "prêt-à-cuisiner", en 30 minutes maximum, et son positionnement premium. "Nos ingrédients sont déjà épluchés et fraîchement coupés, le packaging est soigné, les recettes sont simples mais avec une note de chef et nous avons un service client à l’écoute", explique Charlotte Sieradzki, l’un des deux cofondatrices de CookAngels. Et Joy Solal, l’autre co-fondatrice, d’ajouter : "L’expérience est différente des autres acteurs du marché dans la mesure où nous entrons par la recette. Nous sommes les seuls à nous positionner sur le côté plaisir, le plaisir de bien manger et le plaisir de la réalisation".


La start-up a pris un virage basé à 100% sur les abonnements en 2016. "Depuis, nous enregistrons une croissance à trois chiffres", se félicite Joy Solal. Mais si elle maîtrise tout l’aspect digital, la jeune pousse est consciente que pour croître davantage, elle doit se renforcer sur les volets logistique et industriel.  "C’est le nerf de la guerre, constatent les jeunes entrepreneuses. Pour bien gérer cette partie, nous avons intérêt de faire entrer un industriel".


Renforcer les process logistiques et industriels

Présent dans 10 pays et 3 continents à travers ses filiales, et dans 25 pays avec la chaîne de restauration bio Le Pain Quotidien, Norac va apporter son expertise en matière de conception et d’assemblage de produits de snacking et de repas frais, ainsi que son savoir-faire logistique adapté à des dates de consommation courtes. Amélioration des marges, packaging mieux pensé, allongement de la DLC… Autant de points concrets sur lesquels le groupe rennais  accompagnera la start-up. "Nous remettons à plat tous nos process, mais sans changer l’offre. On ne change ni de concept ni d’ADN", expliquent-elles.
 

Depuis son lancement Cook Angels comptabilise 500 000 repas livrés dans toute la France et plus de 1500 clients actifs, avec un taux de rétention supérieur à 35%. A noter par ailleurs que 25 % des clients achètent des produits complémentaires. Nous n’en saurons pas plus sur les éléments chiffrés, les deux cofondatrices préférant rester discrètes sur le chiffre d’affaires et la rentabilité. Mais une chose est sûre, pour Joy Solal et Charlotte Sieradzki, cette opération est un vrai accélérateur : "On va gagner 5 à 10 ans pour atteindre un certain niveau logistique en termes de process. On gagne du temps et de la puissance." Pour Norac, ce rachat permet de mettre un pied dans le digital et la food tech.


Appli mobile, nouveau labo… les projets 2018

Côté projets, les cofondatrices, qui gardent leur autonomie et la direction de Cook Angels, lanceront une application mobile à la rentrée de septembre 2018. Elles comptent aussi déménager leur laboratoire actuel du 17e, dans lequel sont préparés les kits repas, sur une surface 5 fois supérieure à celle d’aujourd’hui, toujours à Paris ou en proche banlieue. La start-up, qui emploie actuellement 18 personnes, devrait également voir ses effectifs se renforcer : "Nous avons un gros enjeu de recrutement, sur des fonctions logistique et support. Notre ambition est de finir 2018 avec une trentaine de personnes", annoncent-elles.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.OK

En savoir plus
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale