Le Japon s'apprête à goûter au chou frisé cultivé au numérique

La société SAC iWata se prépare à commercialiser au Japon un chou frisé cultivé dans sa ferme numérique.

Grâce à un environnement rigoureusement contrôlé par des capteurs et du big data, le légume bénéficie des conditions optimales de croissance, sans insecticides ni autre produits chimiques.

Partager
Le Japon s'apprête à goûter au chou frisé cultivé au numérique

Les Japonais, gros consommateurs de chou cru en salade, vont disposer d’une nouvelle variété présentée comme un aliment fonctionnel, plus sain et plus riche en nutriments que les variétés traditionnelles vendues jusqu’ici. Cette variété de choux frisée est cultivée dans une ferme numérique. Elle va être commercialisée par SAC iWata, une société spécialement créée en avril 2015 par le constructeur informatique Fujitsu, le spécialiste des biotechnologies agricoles Masuda Seed et le groupe de services financiers Orix pour développer une activité d’agriculture intelligente (Smart Agriculture).

Conditions optimales de croissance du choux

Pas de culture en champs libre aux engrais et insecticides. Ce chou frisé est cultivé plutôt dans une enceinte fermée dont l’environnement intérieur est rigoureusement contrôlé par des technologies numériques de Fujitsu. Température, taux d’hygrométrie, luminosité, germes dans l’air… Autant de paramètres clés mesurés par de capteurs et analysés au big data pour déterminer les paramètres de chauffage, ventilation, éclairage ou purification d’air qui garantissent les conditions optimales de croissance du légume vert.

Depuis la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011, les Japonais sont friands de légumes et fruits sains, cultivés en dehors de la contamination nucléaire qui a touché une grande partie du territoire de l'archipel. L’agriculture intelligente se présente comme une réponse à cette demande. C’est pourquoi des fermes numériques sont initiées par des gros électroniciens du pays comme Panasonic, Fujitsu, Sharp ou Toshiba. Avec l’avantage de cultiver des fruits et légumes indépendamment du lieu, du climat et de la saison, au plus près des consommateurs.

Des tomates et du poivron bientôt

Contrôlée à 51% par Fujitsu, 39% par Orix et 10% par Masuda Seed, SAC iWata a démarré à Iwata, au Japon, la construction de ses serres en avril 2016. A la fin de l’année, elle devrait disposer d’une superficie de culture de 3,7 hectares. Le chou frisé est le premier légume d’une série qui devrait comprendre des tomates et du poivron.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS