Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le japonais Hitachi implante un datacenter à Orléans

L'industriel Hitachi crée une activité de services depuis son usine de baies techniques de Ardon près Orléans (Loiret). C'est la première installation de ce type en région Centre Val-de-Loire.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le japonais Hitachi implante un datacenter à Orléans
Datacenter Hitachi sur son site orléanais, à Ardon (Loiret). © Hitachi

Un datacenter vient d'être mis en service par le japonais Hitachi sur son site orléanais, à Ardon (Loiret), où il dispose de 15 000 mètres carrés bâtis. Le montant de l'investissement est inférieur à 1 million d'euros.

L'installation d'Hitachi est garantie en double alimentation électrique, sa maintenance à chaud reste possible et la probabilité d'arrêt est d'1,6 heure par an. Son débit est de 1 000 Mbps (Megabit par seconde).

une deuxième salle en projet

Hitachi, qui n'a pas eu à construire de nouveau bâtiment, "optimise" son patrimoine immobilier, indique Patrick Rocher, responsable de cette nouvelle activité au sein d'Hitachi Computers. Un espace de 1 800 mètres carrés a été libéré et 120 mètres carrés abritant 36 serveurs sont opérationnels depuis fin décembre.

Hitachi a tout de même renforcé les réseaux et musclé la climatisation. L'air chaud des serveurs réchauffera les quais de l'entrepôt logistique. Une deuxième salle est d'ores et déjà en projet. "Nous avancerons en fonction de la demande des clients", indique Christophe Chollet, ingénieur d'affaires. Deux sociétés de télécommunications ont contribué au chantier, l'orléanais Add On et le lorrain Adista.

Pour l'industriel, c'est une diversification vers les services. "Nous sentions une demande des PME-PMI locales et nous avons déjà quelques clients", souligne Patrick Rocher, qui peut aussi s'appuyer sur l'expertise de sa maison mère via la plateforme commerciale Hitachi data system.

Hitachi Computers emploie 180 personnes à Ardon, sans les intérimaires et intervenants extérieurs, pour assembler des baies techniques moyenne et haut de gamme pour tout le marché européen. Son dernier exercice clos en mars 2014 affiche 272 millions d'euros. La nouvelle activité occupe cinq personnes. Hitachi avance une prévision de 0,6 million d'euros en 2015.

Stéphane Frachet