Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le jeu vidéo mise sur les nouvelles consoles pour relancer le marché

En baisse depuis deux ans, le marché français des jeux vidéo entre dans un nouveau cycle avec le renouvellement de toutes les consoles d'ici à la fin de l'année. Les industriels du secteur, réunis au salon IDEF à Cannes, en attendent un redémarrage des ventes, et ce malgré le développement des jeux sur mobiles.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le jeu vidéo mise sur les nouvelles consoles pour relancer le marché
Le jeu vidéo mise sur les nouvelles consoles pour relancer le marché © microsoft

Le salon professionnel des jeux vidéo IDEF (Interactive and digital Entertainment Festival) se déroule à Cannes du 25 au 27 juin 2013 sous le signe de l'optimisme. Les 70 exposants sont convaincus d'entrer dans un nouveau cycle de croissance après deux ans de baisse des ventes due à la fin de vie des consoles de salon sur le marché depuis 6 à 7 ans.

Selon le cabinet d'études GFK, le marché français des consoles et jeux vidéo vendus en boîtes a plongé de 15% à près de 2 milliards d'euros en 2012. Avec l'arrivée de deux nouvelles consoles portables, la 3DS de Nintendo en 2011 et la PS Vita de Sony en 2012, puis de la console de salon Wii U de Nintendo fin 2012, la baisse des ventes devrait être enrayée cette année. Mieux, avec le lancement de la XBox One de Microsoft en novembre prochain et de la PS4 en fin d’année, le marché devrait reprendre des couleurs avec une croissance de 3% en 2013.

Malgré le développement des jeux sur mobiles, sur réseaux sociaux et sur le cloud, les industriels restent confiants sur l’avenir des consoles. "Ces nouveaux modes de jeu viennent en plus de ceux sur consoles, estime Emmanuel Martin, délégué général du syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL). Ils prennent du temps sur le jeux habituels, mais pas de la valeur."

L'espoir de rebondir

Une position partagée par Pierre Cardon, directeur général de Sony Computer Entertainment France. "Nous avons vendu en France 6 millions de PS2 et 4,6 millions de PS3. Nous tablons sur le même rythme de vente pour la PS4, tout en continuant à vendre la PS3."

Même optimisme chez Microsoft France. "Nous avons écoulé 3,2 millions de Xbox 360 en France, et nous nous voyons comme le leader du marché avec la Xbox One. Pour faire la différence avec nos concurrents, nous misons sur la richesse des fonctions de notre console et sur l’étendue de l’offre de jeux exclusifs, onze lors du lancement", explique Jean-Claude Ghinozzi, directeur général de la distribution des produits grand public.

Même Nintendo, qui a pourtant essuyé les plâtres avec sa console Wii U, garde l’espoir de rebondir. "Le lancement d’une nouvelle console est toujours une transition difficile, explique un responsable chez Nintendo France. Nous en avons déjà fait l’expérience avec la 3DS en 2011. Les mauvaises ventes s’expliquent par la disponibilité d’une offre limitée de jeux exclusifs. Nous avons corrigé le tir et depuis le problème est réglée. Nous sommes en train de faire la même chose pour la Wii U."

Libérer la créativité des développeurs

Sur le plan technique, la Xbox One et la PS4 marquent une rupture. Elles s’appuient sur une architecture standard avec des processeurs de traitement et graphique d’AMD, alors que la Xbox 360 et la PS3 font appel à des processeurs dédiés (PowerPC d’IBM pour Microsoft) ou propriétaire (Cell pour Sony). "Nous voulons ainsi libérer la créativité des développeurs de jeux pour offrir des expériences inimaginables avec les anciennes consoles", note Philippe Cordon.

Une évolution bien accueillie par les éditeurs de jeux. "Grâce à cette architecture standard, nous développons les jeux pour la Xbox One et la PS4 sur la base d’un même moteur graphique", confie Dominique Cor, directeur général d’Electronic Arts pour l’Europe du Sud. L’éditeur américain, numéro deux mondial derrière Activision, compte ainsi proposer six jeux pour la Xbox One et la PS4 cette année. Sur le salon IDEF, les éditeurs présentent une cinquantaine de nouveaux jeux aux distributeurs.

Ridha Loukil

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale