Le Kinect 2 peut-il changer l’e-médecine ?

La nouvelle version du capteur de voix et de mouvements de Microsoft, qui sera livrée en série avec la Xbox One, dispose de fonctionnalités innovantes (détection de la température, du rythme cardiaque, de la tension musculaire) qui intéressent notamment le monde médical.

Partager
Le Kinect 2 peut-il changer l’e-médecine ?

Pensée pour le divertissement, la technologie de capture de mouvements Kinect (qui permet aux utilisateurs Xbox de jouer sans manette) a toujours fasciné développeurs web et ingénieurs. Elle s’est substituée à des solutions d’immersion virtuelle beaucoup plus onéreuses et complexes. Cabines d’essayage virtuelles, bornes interactives, solutions robotiques : de nombreuses applications ont été développées à partir de la technologie de Microsoft.

Kinect 2 voit l’invisible

L’arrivée de Kinect 2 ouvre de nouvelles perspectives. Avec sa caméra infrarouge, le capteur de nouvelle génération peut calculer le rythme cardiaque de l’utilisateur rien qu’en observant les changements de couleur de son visage. Il peut aussi en déduire la "variabilité de fréquence cardiaque" de l’utilisateur, un outil de diagnostic pour de nombreux syndromes et maladies. Kinect 2 peut également détecter la température corporelle et la tension musculaire du "sujet" observé.

Fort potentiel

Le monde de la santé regarde de très près ces fonctionnalités prometteuses, comme le confirme Marcelo Calbucci, ancien cadre de Microsoft et fondateur d’une application de e-santé, sur le site spécialisé MobiHealthNews. "Aucun autre équipement, mis à part les smartphones, ne va faire plus pour l’e-santé que le Kinect 2" prédit-il.

Photos intimes

Et le spécialiste d’imaginer de nombreux développements. "Et si Kinect pouvait prendre une photo de votre corps, le comparer à des images plus anciennes et détecter des grains de beauté et affections cutanées ? C’est possible. Il y a des questions éthiques, légales et de vie privée à régler, mais la technologie sera disponible dans quelques années". Selon lui, les outils d’analyse de la voix et du rythme respiratoire pourraient également être exploités à des fins médicales. La première génération de Kinect est déjà utilisée en e-médecine, pour manipuler des radios sans contact dans des salles d’opération, par exemple.

Sylvain Arnulf

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Innovation

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS