Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le machine learning, une technologie qui veut du bien à l'industrie, selon Fujitsu

Cas d'école Le constructeur informatique japonais Fujitsu applique l’intelligence artificielle à l’amélioration des process dans la conception et la fabrication de ses produits. Une expérience réussie qu’il propose de transférer à d’autres industriels sous la forme de services.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le machine learning, une technologie qui veut du bien à l'industrie, selon Fujitsu
Fujitsu booste sa performance industrielle à l'intelligence artificielle © Wikimedia Commons

Et si intelligence artificielle venait au secours de l’industrie traditionnelle ? C’est le pari fait par Fujitsu. Le constructeur informatique japonais l’applique dans ses propres bureaux d’études et usines pour améliorer les process de conception et fabrication de ses produits.

 

Réduction du temps de conception de cartes électroniques de 20%

Dans la conception de cartes électroniques, Fujitsu utilise cette technologie pour déterminer le nombre de couches du circuit imprimé et réduire le temps de conception de près de 20%. Pour cela, un moteur d’analyse au Machine Learning corrèle les spécifications du circuit à réaliser (taille de la carte, nombre de composants, nombre de broches de connexion…) avec les données d’une base d’apprentissage construite à partir des produits du passé.

 

L’intelligence artificielle est mise aussi en œuvre dans l'outil de recherche de modèles 3D de composants "équivalents" avec une précision de 98%, selon Fujitsu. Une fonction utile pour remplacer un composant en rupture d’approvisionnement, défectueux ou trop cher par un composant équivalent, de même qualité ou moins cher. Le constructeur l'utilise pour favoriser également la réutilisation de composants existants.

 

Contrôle par vision plus précis

Autre application : le contrôle en ligne par vision de la production. Les modèles traditionnels de reconnaissance de composants, de leur forme et de leur position réclament un grand effort de développement. Le recours à un modèle d’apprentissage au Machine Learning réduit par dix les temps de création du système de contrôle visuel tout en améliorant la précision de reconnaissance.

 

Fujitsu profite de cette expérience en interne pour la mettre à la disposition d’autres industriels sous la forme de services. Le constructeur propose de les aider à collecter les données utiles sur les produits et process de fabrication, construire les bases de données d’apprentissage et développer les moteurs d’analyse idoines. Cette offre sera lancée en octobre 2016 au Japon sous le nom de plateforme Monozukuri, avec l’objectif de générer un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de yens (environ 14 millions de dollars) au cours de l’exercice fiscal 2018 à clôturer en mars 2018.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale