Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le marché du logiciel à la demande atteint 100 milliards de dollars

Selon le cabinet Synergy Research, le marché mondial des services de logiciel à la demande atteint un chiffre annuel récurrent de 100 milliards de dollars, ce qui en fait le segment le plus important du cloud. Microsoft, Salesforce et Adobe Systems forment le trio de tête.  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le marché du logiciel à la demande atteint 100 milliards de dollars
Office 365, le service SaaS de communication et collaboration de Microsoft © Microsoft

Le modèle de consommation de logiciel sous forme de service à la demande (SaaS pour Software as a service) a toujours le vent en poupe. Selon le cabinet Synergy Research, les ventes ont dépassé les 23 milliards de dollars au premier trimestre 2019, ce qui laisse entrevoir un chiffre annuel récurrent de 100 milliards de dollars à la fin du troisième trimestre 2019, en bond de plus de 30% en un an.

 

A peine 20% de l'ensemble des ventes de logiciels

Le logiciel à la demande forme l’un des deux grands segments du cloud à côté de celui de l’infrastructure à la demande (IaaS pour infrastructure as a service et PaaS pour Platform as a service). Inventé par Salesforce en 1999, il est considéré comme le segment du cloud le plus mature, plus important que celui de l’infrastructure à la demande, dont le marché est estimé à 21 milliards de dollars au premier trimestre 2019 par Synergy Research. Il devrait garder l’avantage au moins jusqu’en 2021.
 

Malgré cette relative maturité, il représente encore à peine 20% de l’ensemble des dépenses dans le logiciel. Il reste encore un grand potentiel de développement par la conversion du modèle classique de vente de logiciels en licence au modèle de vente de services à la demande sur abonnement. La croissance devrait rester forte pendant encore de longues années.
 

3 catégories d'acteurs

Microsoft s’impose comme le leader avec 17% de parts de marché sur ce segment. Il est suivi par Salesforce (11%), Adobe Systems (10%), SAP (6%) et Oracle (6%). Parmi les dix acteurs suivants figurent Cisco Systems, Google, IBM, ServiceNow et Workday.


John Dinsdale, analyste en chef chez Synergy Research ventile les acteurs dans trois catégories. La première comprend les éditeurs traditionnels comme Microsoft, SAP, Oracle ou IBM. Ils disposent d’une large base de clients qu’ils peuvent faire migrer du modèle traditionnel vers celui du SaaS. La deuxième catégorie est formée par les acteurs nés dans le cloud comme Salesforce, Workday, Zendesk, ServiceNow, Atlassian ou Splunk. Ils vendent leurs logiciels exclusivement sous forme de services à la demande. Dans la troisième catégorie, on trouve de gros acteurs de l’informatique comme Google avec sa solution G Suite de communication en ligne ou Cisco Systems avec sa solution de collaboration.
 

Contrairement au segment de l’infrastructure à la demande, concentré entre une poignée de gros acteurs, ce segment reste fragmenté, avec chaque acteur leader dans son domaine : Microsoft dans la messagerie, Salesforce dans la gestion de la relation client, Adobe Systems dans le marketing, SAP dans les ERP, Workday dans les ressources humaines, Zendesk dans l’assistance en ligne, etc. Le cabinet Synergy Research prévoit la poursuite de la consolidation du marché à l’instar du rachat récemment de Tableau Software par Salesforce.

 

 

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale