Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le marché français du cloud atteint 8,5 milliards d’euros en 2017

Twitter Facebook Linkedin Google + Email
×

Étude Selon le cabinet Markess International, le marché français du cloud atteint 8,5 milliards d’euros en 2017, en croissance de 21%. Près de la moitié provient des services complémentaires aux entreprises, du conseil jusqu’à l’aide d’exploitation.

Le marché français du cloud atteint 8,5 milliards d’euros en 2017
Datacenter d'Outscale, l'un des fournisseurs français du cloud © 2012 | Anthony SAVELLI pour DASSAULT SYSTEMES

Le cloud poursuit sa croissance à deux chiffres en France. Selon les résultats de la dernière étude du cabinet Markess International, communiqués lors de la présentation du salon Cloud computing Expo à Paris, le 30 janvier 2018, le marché français a atteint 8,5 milliards d’euros en 2017, en croissance de 21%. "Le cloud n’est plus un épiphénomène, estime Emmanuelle Olivié-Paul, analyste chez Markess International. Il commence à peser lourd sur le marché informatique en France. Il représente désormais une portion importante du marché des services et logiciels estimé par le Syntec Numérique à 55 milliards d’euros."

 

Manque de compétences en interne

Mais Markess International a une vision large du cloud. Il inclut dans ses chiffres non seulement les services de cloud computing proprement dits mais aussi les services complémentaires fournis aux entreprises sous forme de conseil, d’accompagnement ou d’aide à l’exploitation. Ces services associés représentent 49% du marché total. "Nous sommes dans un domaine encore complexe où les entreprises n’ont pas toujours les compétences en interne sur le sujet", explique Emmanuelle Olivié-Paul.

Le logiciel à la demande (SaaS pour software as a service) constitue le deuxième segment le plus important avec 40% du marché total. "C’est avec ce segment que le marché a démarré, analyse Emmanuelle Olivié-Paul. La plupart des grandes entreprises l’ont mis en place d’abord pour des applications transverses comme la messagerie, les communications unifiées ou la bureautique, puis pour des applications métier. Et on voit des applications verticales se développer dans les transports, la logistique, la santé ou le BTP souvent sous l’impulsion de start-up."

 

Place à l'hybridation

Le segment de cloud d’infrastructure (IaaS pour infrastructure as a service et PaaS pour Plateform as a service) représente 11% du marché total. Il bénéficie de la croissance la plus forte, tirée par le développement du logiciel à la demande. L’heure est à l’hybridation, c’est-à-dire au mélange de cloud public, cloud privé et informatique traditionnelle, même si le cloud public affiche la dynamique la plus forte. Selon l’enquête de Markess International, 87% des entreprises interrogées plébiscitent ce modèle hybride en 2017, contre 67% en 2015.

Levier essentiel de transformation numérique, le cloud s’impose comme un point de passage obligé d’innovation digitale. "Le développement d’applications temps réel, de communications unifiées, de big data, d’Internet des objets, d’intelligence artificielle et de calcul intensif figurent en tête des projets d’innovation des entreprises interrogées justifiant le passage au cloud d’ici 2020, confie Emmanuelle Olivié-Paul. Les données de capteurs comme le patch de L’Oréal sur l’ensoleillement de la peau passent par le PaaS où elles sont analysées en vue de fournir ensuite des services comme du conseil sur la protection de la peau contre le soleil."
 

Changement d'attitude dans la banque et l'assurance

L’un des changements majeurs réside dans l’attitude du secteur de la banque et de l’assurance. Il serait en train de basculer dans le cloud, faisant tomber des barrières psychologiques importantes à l’adoption de ce modèle informatique. Les mondes du cloud et de la cybersécurité, auparavant disjoints, se parlent pour construire le cloud de confiance réclamé par les entreprises.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale