Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le nouveau Broadcom cède son activité Internet des objets à Cypress

En quête d’argent frais, le géant américain des semiconducteurs, né de la fusion entre l’ancien Broadcom et Avago Technologies, se déleste de ses puces sans fil pour objets connectés au profit de son compatriote Cypress Semiconductor. D’autres cessions vont suivre.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le nouveau Broadcom cède son activité Internet des objets à Cypress
Le nouveau Broadcom cède son activité Internet des objets à Cypress

Après le regroupement, le recentrage. Le nouveau Broadcom débute la cession d’activités jugées non stratégiques à son cœur de métier. Le géant américain de semiconducteur vend ses circuits sans fil Wi-Fi, ZigBee et Bluetooth pour l’Internet des objets à son compatriote Cypress Semiconductor. Il conserve toutefois ses composants sans fil à destination d'autres applications (mobiles, box internet, décodeurs, points d’accès Wi-Fi…). L’opération lui rapporte 550 millions de dollars en cash.

 

La plus grande fusion de l'histoire des semiconducteurs

Le nouveau Broadcom est né en février 2016 de la fusion de deux fournisseurs fabless de semiconducteurs : Avago Technologies et l’ancien Broadcom. Cette transaction à 37 milliards de dollars, la plus grande dans l’histoire de l’industrie microélectronique, crée le numéro 5 mondial des puces électroniques, derrière Intel, Samsung, SK Hynix et Qualcomm, avec un chiffre d’affaires de 15,3 milliards de dollars en 2015.

 

Pour financer l’opération, le groupe est en quête d’argent frais. C’est l’objet du programme de cessions. Le groupe a passé en revue toutes les activités et identifié celles non stratégiques à vendre. Ces activités à céder représentent un chiffre d’affaires de 295 millions de dollars en 2015.

 

Des activités de 106 millions de dollars encore à céder 

L’activité vendue à Cypress Semiconductor affiche un chiffre d’affaires de 189 millions de dollars sur les derniers 12 mois jusqu’à fin mars 2016. Le programme de cession va se poursuivre, puisqu’il reste un potentiel d’activités de 106 millions de dollars à céder.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale