Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le numérique à l'école ? Tout sauf une question de débit !

Le président de la République vient d'annoncer un grand plan numérique pour l'école. Une initiative louable qui risque de passer à côté de l'essentiel. La transformation digitale en cours change les outils, certes, mais elle modifie surtout les comportements, les usages.
mis à jour le 02 septembre 2014 à 12H56
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le numérique à l'école ? Tout sauf une question de débit !
En annonçant un grand plan numérique plutôt orienté sur le hardware, François Hollande oublie que le numérique est d'abord un changement de culture. © Pascal Guittet

Un grand plan numérique pour l'école. Le président Hollande a fait sa rentrée en promettant haut-débit pour les établissements, livres numériques pour les élèves et formation aux enseignants. De quoi, pense-t-il, permettre à chacun de se mettre à l'heure digitale. Si l'intention est louable, les leviers qu'il propose de mettre en oeuvre pour atteindre ce but sont très discutables. Le changement induit par le numérique n'est pas principalement d'ordre matériel. Et l'on se leurre si l'on pense qu'il suffit de se doter d'outils (tablette, smartphone et autres PC) ou d'infrastructures pour y répondre.

Révolution digitale, révolution comportementale
S'il faut évidemment réunir un minimum de conditions techniques pour pratiquer le web, la principale transformation que génère le digital est comportementale, à l'école comme en entreprise. Prenons les élèves : ils ne comprennent plus l'intérêt du par-coeur (sans doute à tort) quand une masse d'informations est disponible en ligne en quelques secondes. Les cours magistraux apparaissent désuets, anachroniques. Du primaire à l'université, nos chères têtes blondes veulent être motivées, responsabilisées et surtout vivre une expérience avec leurs enseignants.

Le numérique ne change pas le savoir mais son mode de transmission

Face à ces attentes (que l'on retrouve également dans l'entreprise côté salariés comme côté clients), les profs (ou les managers) peuvent être déstabilisés. Ils ne peuvent plus s'abriter derrière la posture du "sachant" ou ne jouer que sur le volet autorité pour "tenir" leur classe (ou leurs équipes). Leur légitimité, leur savoir-faire est ailleurs dans la pédagogie (j'avais envie d'écrire le coaching) : ils doivent devenir celui qui aide à comprendre, à analyser et à évoluer dans notre monde complexe où l'information est sur-abondante. En gardant à l'esprit (pour se rassurer) que le numérique ne change pas le savoir (il faudra toujours apprendre à lire, écrire, compter...) mais la manière dont il se diffuse et se transmet.

N'en déplaise au président, l'école numérique est tout sauf une question d'outils et de débits. C'est d'abord et avant tout une question de pédagogie.

Thibaut De Jaegher

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale