[Le numérique en campagne] Les idées "digitales" de Trump et Clinton à exporter... ou pas

Chaque semaine, Renaissance Numérique décortique pour L'Usine Digitale les propositions et petites phrases relatives au numérique des candidats déclarés à la présidentielle 2017 (ou à l'une de ses primaires). Cette semaine, le Think Tank nous emmène outre-Atlantique où il a répertorié les propositions des deux candidats à la présidence des Etats-Unis,  Donald Trump et Hillary Clinton, en matière de numérqiue et d'innovation. Des idées à copier... ou pas.

Partager
[Le numérique en campagne] Les idées

Trump vs. Clinton : deux candidats aux antipodes, tant dans leurs pratiques politiques que dans leurs programmes : cela se vérifie quand on regarde les propositions et déclarations sur les enjeux de l’innovation et du numérique formulées pendant leur campagne. Le think tank Information Technology and Innovation Foundation (ITIF), basé à Washington, a passé au crible toutes ces mesures, à travers 9 thématiques parmi lesquelles l’innovation et la R&D, le haut débit et les télécommunications, Internet et l’économie digitale.
Intéressons-nous à ces propositions qui pourraient, peut-être, inspirer les candidats français en manque pour leurs propres campagnes, où les idées sur le numérique peinent à se faire une place.

Proche des grands acteurs du numérique, le think tank juge insuffisante, outre-Atlantique également, la prise de conscience économique des candidats notamment sur le marché de l’innovation dont il préconise d’en exploiter le plein potentiel de croissance pour le pays.

Trump : un programme inexistant, voire loufoque

Sur un plan comparatif, le constat est clair : Trump fait preuve d’imprécisions et reste confus sur ses positions, sans épargner son public de quelques aberrations comme l’appel au boycott contre Apple ou la stigmatisation des « hackers chinois », pierre angulaire de son plan cybersécurité.

Focus Clinton : parmi ses meilleures idées

Pour les raisons précédentes, concentrons-nous donc plutôt sur ce que propose Hillary Clinton, dans le pays pionnier du secteur numérique, qui assoit sa domination sur le marché depuis des décennies.

Parmi ces idées, certaines seraient certainement intéressantes à exporter. En voici une sélection :

E-administration et politiques d’innovation au sein des services publics

  • Nommer un Chief Innovation officer qui travaillerait en coordination avec la White House Office of Management and Budget, responsable de la mise à niveau des systèmes informatiques fédéraux et de la réduction des barrières réglementaires fédérales ;
  • Le gouvernement met en place un "ordre du jour innovation" pour promouvoir l’innovation dans l’industrie
  • Une "politique sociale d’innovation" qui mise sur l’accès pour tous aux emplois qui requièrent des compétences technologiques afin de répondre à des objectifs sociaux clés ;
  • Moderniser le Department of Labor’s system (équivalent de notre Pôle Emploi) pour que les demandeurs d’emplois soient directement mis en relation avec les employeurs.


Faire émerger les Google de demain

  • Un visa "start-up" pour accueillir les immigrés hautement qualifiés et les orienter vers l’entreprenariat ;
  • Un plan de formation STEM (science, technology, engineering and mathematics) en formant les professeurs de mathématiques pour enseigner ces disciplines ;
  • Permettre aux entrepreneurs d’emprunter à taux zéro ;
  • Soutenir la formation de 50.000 entrepreneurs dans certaines zones franches.


Cybersécurité

  • Créer un "Manhattan-like project" pour que le gouvernement et l’écosystème numérique puissent travailler ensemble pour trouver une législation adaptée pour décoder les communications cryptées.


Et si nous testions quelques-unes de ces idées en France ?

Les propositions numériques d'Hillary Clinton, par domaine

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS