Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le numérique en campagne : Montebourg chantre du "Made in France", mais...

Tribune Chaque semaine Renaissance Numérique décortique pour L'Usine Digitale les propositions et petites phrases relatives au numérique des candidats déclarés à la présidentielle 2017 (ou à l'une de ses primaires). Cette semaine le Think Tank revient sur les propositions numériques d'Arnaud Montebourg qui se positionne comme le chantre du "Made in France".  
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le numérique en campagne : Montebourg chantre du Made in France, mais...
Le numérique en campagne : Montebourg chantre du "Made in France", mais... © DR

Comme il l'a encore démontré le vendredi 7 octobre 2016, en déplacement à Toulouse, Arnaud Montebourg se pose en défenseur de la souveraineté numérique de la France et de l'Europe face à la domination américaine dans ce secteur. Mais les ambitions tricolores du candidats aux Primaires de gauche peuvent-elles se traduire aussi directement à l'économie numérique ?
 
Dans la catégorie #DéjàVu : créer le Google de demain
 
Dès 2014, Arnaud Montebourg, encore ministre de l’économie, du redressement productif et du numérique considérait que l’absence d’un moteur de recherche européen était inacceptable. Dans cette même idée, il a récemment exprimé son vœu de "bâtir une stratégie alternative à Google", au niveau européen. Pour cela, il propose de mener avec l’Allemagne une politique de soutien aux deux grands opérateurs historiques (Orange et Deutsche Telekom) pour fonder le concurrent de Google.
 
Arnaud Montebourg aurait-il la mémoire courte ? En effet, en matière de projet numérique franco-allemand de moteur de recherche, l’application Quaero, projet initié en 2005, en est l’archétype. La maigre contribution de l’Allemagne et le manque de coordination et de ténacité des différents acteurs ont fait du projet un échec cuisant. Pas sûr qu'en 2016, ces blocages de fond se soient dénoués de façon à relancer un tel projet. En tout cas, le candidat n'en parle pas !
 
"Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais"
 
Si on laisse au candidat le bénéfice du doute dans le choix d'une voiture "Made in France", sur le numérique, par nature non contraint à des frontières géographiques physiques, l'opération est plus compliquée. Ainsi, Zdnet avait révélé que le site du candidat était hébergé sur des serveurs néerlandais du cloud Azure de l'Américain Microsoft. Il est ainsi légitime de se demander si le candidat a bien conscience que le réseau Internet se passe par nature de toute frontière physique et que toute ligne Maginot dans l'économie numérique a la quasi-certitude de connaître le même destin que celle de 1940.
 
Il est nécessaire de mener une politique qui encourage les capacités d’innovation pour (re)conquérir le marché, et ainsi développer des outils spécifiques et innovants pour garantir l'affirmation de la France et de l'Europe dans l'économie numérique, comme des acteurs industriels et plus uniquement comme des consommateurs modèles.

 

Les avis d'experts et points de vue sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs et n’engagent en rien la rédaction.
 

 
media