Le Parlement européen victime d'une cyberattaque après un vote sur la Russie

Le site du Parlement européen a été ciblé par une attaque DDoS mercredi 23 novembre, revendiquée par un groupe de pirates pro-Kremlin, après le vote d’une résolution qualifiant la Russie comme “État promoteur du terrorisme”. 

Partager
Le Parlement européen victime d'une cyberattaque après un vote sur la Russie

La guerre cyber fait rage et les institutions européennes n’y échappent pas. Le site du Parlement européen n’était plus accessible mercredi après-midi après avoir été la cible d’une “cyberattaque sophistiquée”, a confirmé sa présidente, Roberta Metsola.

Un peu plus tôt dans la journée, les eurodéputés avaient voté en faveur d’une résolution qui reconnaissait la Russie comme un État “soutenant le terrorisme” et qui “a recours aux moyens du terrorisme”, appelant par ailleurs à poursuivre les efforts pour isoler Moscou sur le plan international.

La situation est revenue à la normale dans la soirée, a indiqué le porte-parole du Parlement, Jaume Duch, confirmant que l’attaque DDoS, pour “distributed denial-of-service” ou “attaque par déni de service”, était désormais “contenue”. Ce type d’attaque consiste à inonder le réseau de requête pour rendre un service indisponible.

Tous les regards se tournent vers la Russie

Au regard du timing de cette cyberattaque, tous les regards se sont très vite tournés vers la Russie. Sans compter que, fin octobre, le Sénat polonais avait déjà été paralysé par une attaque de ce type après le vote d’une résolution similaire, désignant l’État russe comme “terroriste”. “L’attaque était multidirectionnelle, y compris depuis le territoire de la fédération russe”, avaient alors souligné les services de presse de la chambre haute polonaise.

Cette fois, il s’agirait d’un autre groupe de cybercriminels pro-Kremlin. “Nous avons de fortes raisons de penser qu’il s’agit de Killnet, les pirates informatiques liés à la Russie”, a indiqué la députée européenne et vice-président du Parlement, Eva Kaili, à Politico.

Je condamne la cyberattaque perpétrée aujourd’hui contre le Parlement européen, par un groupe pro-Russe, après un vote qualifiant le régime de Vladimir Poutine d’État promoteur du terrorisme. Plein soutien aux équipes mobilisées”, a tweeté le ministre français du Numérique, Jean-Noël Barrot.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS