Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Parlement européen vote "un droit à la réparation" des appareils électroniques

Le Parlement européen vient d'adopter une résolution pour mettre en place "un droit à la réparation" des smartphones, des téléphones et des tablettes. Le texte prévoit une extension des garanties, la mise en place d'un chargeur universel et le déploiement de labels écologiques.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Parlement européen vote un droit à la réparation des appareils électroniques
Le Parlement européen vote "un droit à la réparation" des appareils électroniques © Kilian Seiler/Unsplash

Le Parlement européen a adopté une nouvelle résolution par 395 voix pour, 94 contre et 207 abstentions, sur "le droit à la réparation" des appareils électroniques (ordinateurs, smartphones et tablettes).

"En adoptant ce rapport, le Parlement a envoyé un message clair : l'harmonisation de l'étiquetage obligatoire indiquant la durabilité et la lutte contre l'obsolescence prématurée au niveau de l'UE sont la voie à suivre” a déclaré le rapporteur David Cormand, députe européen Les Verts.

Etendre les garanties
Les députés demandent à la Commission européenne de rendre les réparations "plus attrayantes, systématiques et peu coûteuses". Ils proposent ainsi d'étendre les garanties, de prévoir des garanties pour les pièces remplacées et d'améliorer l'accès aux informations sur la réparation et l'entretien des produits.

Le Parlement souhaite également des mesures pour lutter contre les pratiques qui réduisent la durée de vie des produits et réclame un étiquetage des produits en fonction de leur durabilité. Pour réduire les déchets électroniques, il plaide pour la mise en place d'un chargeur universel.

Recourir à des labels écologiques
Dans leur résolution, les députés veulent également agir contre la publicité mensongère. Lorsque des allégations écologiques sont faites dans des publicités, certains critères communs – tel qu'un label – devraient être appliqués pour confirmer cette affirmation, indiquent-ils. Ils ajoutent que l'industrie devrait avoir davantage recours à ces labels, signes de confiance pour les consommateurs.

Seuls 40% des appareils électroniques grand public sur le continent seraient recyclables, selon The Guardian. Or, la fabrication des appareils électroniques nécessite en effet une grande quantité de terres rares, dont l’extraction pollue et la recyclabilité reste incertaine. 


Les consommateurs valident cette approche
D'ailleurs, les consommateurs eux-mêmes plaident pour davantage de réparation. D'après l'Eurobaromètre, 77% des Européens préféreraient réparer leurs appareils plutôt que de les remplacer, et 79% estiment que les fabricants devraient être juridiquement tenus de faciliter la réparation des biens numériques ou le remplacement de leurs pièces détachées.

Ces nouvelles dispositions complètent le plan d'action pour l'économie circulaire de la Commission européenne présenté en mars 2020. "Le but est d’augmenter le cycle de vie des produits, qu’ils aient des pièces remplaçables et réparables, ce qui permettrait aux consommateurs de choisir s’ils souhaitent utiliser leurs appareils plus longtemps", expliquait Virginijus Sinkevicius, commissaire européen à l’Environnement.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.