Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le patron d'Intel déclare que l'âge d'or d'AMD est terminé

Vu ailleurs Dans une interview à un magazine américain, Pat Gelsinger voit ses prochains CPU emporter tous ses concurrents sur leur passage, tant sur le segment grand public que sur le marché des serveurs.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le patron d'Intel déclare que l'âge d'or d'AMD est terminé
Le CEO d'Intel, Pat Gelsinger, auteur de déclarations hardies à l'égard de ses concurrents. © Intel Corporation

Vous allez voir ce que vous allez voir, AMD n'a qu'à bien se tenir, sans même parler d'Arm. C'est grosso modo le discours qu'a tenu le CEO d'Intel, Pat Gelsinger, dans une interview accordée à Computer Reseller News. Le fabricant de semi-conducteurs, qui s'apprête à lancer ses gammes de CPU de 12e génération au premier trimestre 2022 (Alder Lake pour le grand public et Sapphire Rapids pour les serveurs), est convaincu qu'ils mettront un coup d'arrêt à la croissance de ses concurrents.

Les va-tout Alder Lake et Sapphire Rapids
La gamme de processeurs Alder Lake, une architecture hybride destinée aux ordinateurs de bureau, portables et ultraportables, succédera à Tiger Lake. Elle surpassera selon le dirigeant les processeurs Ryzen d'AMD. "AMD a fait du bon travail ces deux ou trois dernières années, mais c'est terminé avec Alder Lake et Sapphire Rapids", lance Pat Gelsinger. "Nos solutions hybrides Alder Lake nous permettent d'atteindre l'excellence tant en matière de performance que d'efficience énergétique. Nous pensons qu'elles changent la donne, car nous allons pouvoir être compétitifs sur ces deux dimensions, ce qui n'est pas le cas d'AMD."

La gamme Sapphire Rapids constitue quant à elle la nouvelle génération de CPU Xeon Scalable, dédiés aux data centers et au calcul haute performance. Sur ce segment, "la place d'Arm est très réduite aujourd'hui, et vu que nous nous sommes resaisis je pense que cela ne changera pas" estime le CEO d'Intel. "Je ne vois tout simplement pas les gens passer par un processus de changement d'environnement logiciel lourd et difficile, pour une autre architecture, s'il n'y a pas d'avantage majeur en matière de coût direct et indirect. Et il n'y en pas si nous avons fait notre travail correctement."

Intel perd des parts de marché
En résumé, "Intel est de retour, avec les meilleurs produits de leur catégorie", affirme sans ambages le CEO. "Nous avons la meilleure situation en matière d'approvisionnement. Nous avons les meilleurs logiciels, la marque la plus respectée et la plus vénérable du marché."

Serait-ce un sursaut d'orgueil ? En 2020, AMD est passé devant Intel en parts de marché sur le segment des PC de bureau selon Passmark. Sur celui des ordinateurs portables, Intel possède encore plus de 80% de part de marché. Et pour le marché des CPU pour les serveurs, qui génère le plus d'argent, selon Mercury Research AMD a enregistré au premier trimestre 2021 un bond de de 1,8% à 8,9% de parts de marché.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.