Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le Picom veut se brancher à la source de l'innovation avec Retail Booster

Le pôle de compétitivité nordiste dédié au futur du commerce lance son programme d'accélération. Il souhaite accompagner une trentaine de start-up en trois ans et envisage de décliner cette initiative ailleurs sur le territoire.

Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le Picom veut se brancher à la source de l'innovation avec Retail Booster
Les start-up membres du programme Retail Booster pourront être hébergées au sein du Silab. © Picom

Anticiper les profondes mutations technologiques du retail et détecter le plus en amont possible les futures pépites du secteur. C'est la volonté du Picom, le Pôle de compétitivité des industries du commerce. La structure nordiste, connue pour associer grandes enseignes et entreprises technologiques autour de projets innovants via son dispositif New Experience Shopping, vient de lancer son programme d'accélération : le Retail Booster.

 

"Aujourd'hui, les entreprises technologiques que nous accompagnons au sein du pôle ont déjà un produit ou une solution sur le marché. Nous voulons identifier les entreprises plus en amont. La finalité de ce nouveau programme d'accélération c'est bien le 'go to market'", explique Patrick Brunier, délégué général du Picom. Le programme sera opérationnel dès le mois d'avril prochain après que les équipes aient réalisé quatre actions : sélection, diagnostic, recommandation et contractualisation. 

 

Un accélérateur "multienseigne"

Le parcours d'accélération s'étalera sur une période de 8 à 12 mois. Le Picom entend solliciter les dirigeants des enseignes membres pour mobiliser des mentors et orchestrer des transferts d'expériences dans la création et la gestion d'entreprise. Les membres du pôle seront aussi sollicités pour des expertises métier précises. Le programme d'accélération comprendra également des ateliers thématiques, des accompagnements individuels, des mises en contact avec des partenaires à l'étranger ou des investisseurs pour les levées de fonds. Une attention particulière sera aussi accordée aux notions de propriété intellectuelle, assure le délégué général. Enfin, une offre d'hébergement au sein du Silab (shopping innovation lab) sera proposée, sans être obligatoire.

 

Le programme d'accélération ne fonctionnera pas par promotion mais en flux continu. Le Picom prévoit d'accompagner une trentaine de jeunes entreprises sur trois ans. "L'idée est de construire une ingénierie et de la dupliquer sur le territoire. C'est un projet expérimental", indique Patrick Brunier. Alors que les incubateurs dédiés au retail se multiplient (Impulse de Vente-Privée, Plug & Play des Galeries Lafayette, ect.), le Picom compte se distinguer par son approche mutualisée qui fédère plusieurs enseignes et sa dimension locale visant à dynamiser le territoire Hauts-de-France. 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale