Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le plan social de STMicroelectronics n'entraînera pas de licenciement

Social
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×


Les salariés du fabricant franco-italien de semi-conducteurs sont fixés sur leur avenir : la direction n'aura pas recours au licenciement pour réduire ses effectifs français d'ici à la mi-2006. Le groupe avait annoncé ce plan social, prévoyant la réduction de 3 000 postes hors Asie, en juin dernier. La France perdra 978 postes, et l'Italie tout autant.

L'usine de Rousset près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), qui verra fondre un tiers de ses 2 400 salariés, sera la plus durement touchée.

Les employés concernés seront ainsi reclassés en internes ou partiront soit de manière volontaire soit en préretraite. Il s'agit de 321 salariés en contrat à durée indéterminée.

Le reste des postes touchent des intérimaires et des contrats à durée déterminé, qui ne seront pas renouvelés.

Le groupe STMicroelectronics emploie 50 000 salariés dans le monde dont 10 000 en France.

Carine Sai