Le premier médicament imprimé en 3D a été approuvé par la FDA

La FDA, l'agence du gouvernement des Etats-Unis en charge des denrées alimentaires et des médicaments, vient d'approuver la commercialisation du premier cachet imprimé en 3D, le Spritam. Sa fabrication particulière facilite la prise par voie orale, lui permettant de se dissoudre intégralement dans l'eau en seulement quelques secondes.

Partager
Le premier médicament imprimé en 3D a été approuvé par la FDA

Même si elle est désormais bien établie, l'impression 3D continue d'aider l'industrie à innover. Dernier secteur en date à en profiter : la pharma. Le laboratoire américain Aprecia, fondé en 2003, vient de voir approuver son premier médicament par la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité étasunienne de régulation des denrées alimentaires et produits médicaux.

Le produit en question, Spritam (un médicament contre l'épilepsie), est fabriqué grâce à une technologie d'impression 3D propriétaire baptisée ZipDose. Sa structure poreuse lui permet de concentrer une dose plus importante de produit actif tout en se dissolvant beaucoup plus rapidement dans l'eau qu'un médicament traditionnel, facilitant la prise par voie orale. Spritam sera commercialisé au premier trimestre 2016.

Ci-dessous, une vidéo comparant les vitesses de dissolution :

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS