Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le premier processeur en nanotubes de carbone

Pour remplacer le silicium et continuer vers une électronique de plus en plus intégrée, les nanotubes de carbone sont une voie explorée depuis une quinzaine d’années. Mais deux gros défauts empêchaient jusqu’ici de les utiliser pour fabriquer des circuits dignes de ce nom. Des chercheurs de Stanford ont trouvé une solution.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le premier processeur en nanotubes de carbone
Le premier processeur en nanotubes de carbone

C’est le premier système électronique en nanotubes de carbone capable d’exécuter un programme. Un ordinateur, donc, même si la simplicité de son processeur - 178 transistors ! - le place très en deçà des unités centrales actuelles en silicium. Les nanotubes de carbone sont une voie possible pour une électronique encore plus intégrée et peu consommatrice d’énergie.

Les chercheurs de Stanford qui l’ont mis au point ont réalisé une prouesse, car ils ont résolu deux problèmes qui jusqu’ici empêchaient de fabriquer des circuits.

En effet, lorsque l’on fabrique des nanotubes, on obtient en général un mélange de nanotubes métalliques et de nanotubes semi-conducteurs. Or, seuls les derniers permettent de faire des transistors... Les chercheurs californiens ont trouvé le moyen de se débarrasser des nanotubes métalliques : ils les " grillent " en mettant le système sous tension électrique.

De plus, ils ont inventé une méthode de conception de circuit qui s’accommode de la fâcheuse habitude qu’ont certains nanotubes de se positionner de travers.

Le résultat est un circuit qui fait tourner un petit système d’exploitation et exécute une vingtaine d’instructions.

Thierry Lucas

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

1 commentaire

Voltaire
29/09/2013 16h19 - Voltaire

Les écolos trouveront bien le moyen de lui mettre une taxe ! Tout le monde sait que le carbone est leur bête noire (sans jeu de mots).

Répondre au commentaire | Signaler un abus

 
media