Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le premier smartphone griffé "Google" sortirait en 2016

Vu ailleurs Selon le Telegraph, Google va sortir d'ici la fin de l'année un smartphone sous sa propre marque. Une façon d'asseoir son emprise sur l'écosystème Android.
mis à jour le 28 juin 2016 à 06H57
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le premier smartphone griffé Google sortirait en 2016
Après la gamme Nexus conçue avec des partenaires, Google prépare son propre smartphone. © Google

Après avoir revendu la marque de smartphones Motorola à Lenovo en 2014, Google a embauché l'ancien président de... Motorola début 2016 pour diriger sa nouvelle division "hardware".

 

Ce n'est pas un nouveau métier pour Google, qui a sorti de nombreux objets sous sa marque ces dernières années : des tablettes, ordinateurs portables, dongles, un routeur design, des objets connectés via sa filiale Nest, et bientôt un casque de réalité virtuelle (le projet Daydream)... Mais côté smartphones, le géant n'a jamais commercialisé de mobile sous sa propre marque, préférant s'allier à des fabricants partenaires, sous le label Nexus. Google va d'ailleurs poursuivre cette stratégie et une nouvelle génération de portables Nexus est attendue cette année, en partenariat avec le taïwanais HTC.

 

un google phone en 2016

Mais cela ne suffit plus à Google, qui prépare un modèle sous ses propres couleurs. Le Telegraph annonce en effet qu'un smartphone 100% Google devrait sortir avant la fin de l'année. Des discussions auraient même débuté avec plusieurs opérateurs télécom pour distribuer ce nouveau modèle, dont on ne connaît pas les caractéristiques techniques ni le positionnement tarifaire. Ce projet serait en tout cas distinct du projet de smartphone modulaire Ara que Google continue discrètement de développer.

 

Avec un téléphone dont il contrôle entièrement la conception, le design et la fabrication, Google va pouvoir accroître son emprise sur un écosystème Android très fragmenté. 8 smartphones sur 10 dans le monde embarquent le système d'exploitation de Google, mais ils sont conçus par une très grande diversité d'acteurs, ce qui rend la maintenance et les mises à jour très complexes. Avec son propre hardware, Google rêve de contrôler toute la chaine de valeur, en se passant d'intermédiaires.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media