Le projet fou de Google pour détecter les maladies graves grâce aux nanoparticules

Le 28 octobre, le géant américain de l'Internet a présenté un nouveau projet de recherche consistant à utiliser les nanoparticules pour détecter les maladies graves comme le cancer.

Partager
Le projet fou de Google pour détecter les maladies graves grâce aux nanoparticules

Google va de plus en plus loin dans l'e-santé. Après des projets sur l'immortalité, le géant américain a présenté, le 28 octobre, son nouveau pari pour révolutionner la médecine : l'utilisation de nanoparticules pour améliorer le diagnostic de maladies graves comme le cancer.

nanoparticules sous forme de comprimés

Dans un communiqué, Google a minutieusement détaillé ce nouveau projet porté par son laboratoire à idées Google X. "Les nanoparticules pourraient être ingérées sous la forme de comprimés afin de pénétrer dans le sang. Elles seraient conçues pour repérer et se fixer sur un type particulier de cellules, comme les cellules tumorales", précise le groupe.

Et là où Google pourrait apporter son savoir-faire, c'est sur un "objet connecté équipé de capteurs spéciaux" qu'il entend associer aux nanoparticules pour affiner le diagnostic.

L'objectif affiché de Google est "d'aider les médecins à détecter les maladies dès leurs prémices".

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'Usine Digitale

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

ARTICLES LES PLUS LUS