Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le rachat de la fintech Plaid par Visa au coeur d'une enquête antitrust

Vu ailleurs L’acquisition de la fintech Plaid par Visa, annoncée en janvier dernier, est dans le viseur des autorités américaines de la concurrence. Le spécialiste mondial des cartes de crédit avait conclu un accord de 5,3 milliards de dollars pour s’offrir l’une des pépites de l’open banking.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le rachat de la fintech Plaid par Visa au coeur d'une enquête antitrust
Le rachat de la fintech Plaid par Visa au coeur d'une enquête antitrust © Unsplash/rupixen.com

Une dépêche Reuters indique ce 28 octobre que l’accord de 5,3 milliards de dollars conclu entre Visa et  la fintech Plaid fait actuellement l'objet d'une enquête antitrust par le ministère de la Justice américain. L’administration a ainsi déposé une demande auprès d'un tribunal du Massachusetts, confirmant au passage des informations du Wall Street Journal.

Celui révélait hier les inquiétudes de la justice américaine qui craint que l'opération ne limite la concurrence en plein essor dans le secteur des paiements. Aucune partie prenante n’a souhaité confirmer l’information.

Plus de 15 000 banques séduites
Fondée en 2012 par Zach Perret et William Hockey, Plaid a créé une plate-forme permettant aux développeurs d'accéder au réseau financier mondial. La solution est un réseau de données qui est destiné au secteur bancaire afin de lui donner accès aux données financières des consommateurs qui ont donné leur accord. L'objectif est de permettre aux développeurs de construire des produits innovants. Plus de 10 000 start-up l'utilisent pour déployer de nouveaux services financiers.

Visa avait officialisé en janvier dernier la signature d'un accord définitif pour acquérir la fintech américaine pour un montant de 5,3 milliards de dollars (4,7 milliards d'euros). Le souhaite devenir via cette opération un acteur clé de l'open banking et plus globalement de l’innovation puisque l’intégration de Plaid doit lui permettre de travailler plus étroitement avec les fintech à toutes les étapes de leur développement.

De son côté, Plaid expliquait avoir la garantie de rester une unité commerciale indépendante tout en s'appuyant sur la marque Visa, ses ressources et son empreinte internationale. La solution s'intègre a déjà plus de 15 000 banques en Amérique du Nord et en Europe. Plaid s'est récemment installé en France avec le lancement fin novembre 2019 d’une version bêta de sa plate-forme dans l'Hexagone.

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media