Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le rachat de Nuance par Microsoft est validé par les autorités antitrust américaines

Vu ailleurs C'est une première étape vers la conclusion définitive du rachat par Microsoft de Nuance Communications pour 19,7 milliards de dollars. Les autorités américaines antitrust ne se sont pas opposées à cette opération, a fait savoir le spécialiste de la reconnaissance vocale dans un document déposé devant la Securities and Exchange Commission. 
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le rachat de Nuance par Microsoft est validé par les autorités antitrust américaines
Le rachat de Nuance par Microsoft est validé par les autorités antitrust américaines © Nuance Communications

Microsoft aurait obtenu l'approbation des autorités américaines pour son rachat de Nuance Communications, spécialiste historique de la reconnaissance vocale, d'après une dépêche de Reuters publiée le 7 juin.

Une finalisation fin 2021
Dans un document déposé auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC), l'organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, Nuance a déclaré que le délai imparti aux autorités américaines pour s'opposer à cette opération avait expiré le 1er juin 2021. Un porte-parole de Microsoft a cependant précisé que ce rachat faisait l'objet d'autres examens réglementaires qui devraient être terminés fin 2021.

Après plusieurs semaines de rumeurs, c'est le 12 avril dernier que Microsoft a annoncé avoir acquis Nuance Communications pour 19,7 milliards de dollars, signant ainsi sa deuxième plus grosse acquisition après LinkedIn en 2016 (26,2 milliards de dollars).

le secteur de la reconnaissance vocale B2B
Grâce à cette opération, la firme de Redmond souhaite s'imposer comme la solution de référence en entreprise dans le secteur de la reconnaissance vocale après avoir retiré son assistant Cortana des app stores en novembre 2019 pour se recentrer vers des usages professionnels.

En effet, Nuance Communications, dont le siège est situé à Burlington dans le Massachusetts, est un pionnier de la reconnaissance vocale. Son premier logiciel offrant ces fonctionnalités, Dragon NaturallySpeaking, a été lancé en 1997. L'entreprise s'est depuis recentrée vers le marché B2B en adaptant sa technologie à différents secteurs : santé, retail, télécommunications... L'entreprise fournit également sa technologie à divers partenaires, par exemple dans l'automobile pour l'interface de bord, mais aussi à la start-up Siri (puis à Apple après le rachat de cette dernière).

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.