Actualité web & High tech sur Usine Digitale

Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

Le régulateur des télécoms va scruter la qualité des services sur internet

Afin de garantir la neutralité de l'internet et des réseaux, l'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) met en place un dispositif de mesure et de suivi de la qualité des services fixes d'accès à l'internet.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

Le régulateur des télécoms va scruter la qualité des services sur internet
Le régulateur des télécoms va scruter la qualité des services sur internet © Ntr23 - Flickr - C.C.

Si le Conseil national du numérique (CNNum) a fait de la neutralité de l'internet l'un de ses chevaux de bataille, l'Arcep se charge de la mise en oeuvre.

Dès aujourd'hui, le régulateur des télécoms va mener une série de mesures pour rendre compte de la qualité de l'internet fixe, opérateur par opérateur, afin "(...) d'améliorer l'information des internautes et de (se) donner les moyens d'assurer sa mission de supervision du niveau général de qualité des services fixes de téléphonie et d'accès à l'internet", indique l'Arcep dans un communiqué.

Le but est de "renforcer la capacité (des utilisateurs) à choisir de manière éclairée leur offre d'accès internet et stimuler la concurrence entre opérateurs au bénéfice de la qualité des offres de détail", détaille le communiqué. "A travers une interface web, les utilisateurs pourront mesurer la performance de leur ligne, et transmettre les résultats à l'Arcep, qui pourra ainsi se fonder sur les résultats des mesures complémentaires pour vérifier la cohérence et la représentativité des mesures principales".

Concrètement, les mesures de l'Arcep vont porter sur "sept indicateurs de performance : quatre indicateurs techniques génériques (notamment les débits) et trois indicateurs relatifs à des usages-types : usage web, usage streaming vidéo, usage peer-to-peer". Des mesures à la charge des opérateurs et réalisées à partir de lignes dédiées aux tests.

De son côté, l'Arcep mènera des mesures complémentaires, à sa charge, à partir de tests auprès d'utilisateurs volontaires, depuis leur propre équipement.

Les premiers résultats seront rendus publics en décembre. Le régulateur des télécoms espère en publier chaque semestre. Si le "développement des services spécialisés" se fait au détriment du service d'accès à l'internet, l'Arcep annonce qu'elle pourra alors envisager de "fixer des exigences minimales de qualité de service".

Elodie Vallerey

 
media
Suivez-nous Suivre l'Usine Digitale sur twitter Suivre l'Usine Digitale sur facebook Suivre l'Usine Digitale sur Linked In RSS Usine Digitale