Recevez chaque jour toute l'actualité du numérique

x

La RFID, atout clé des compagnies aériennes pour la gestion du parcours bagages

Étude Dans un rapport publié le mercredi 24 avril 2019, la Société internationale de télécommunication aéronautique (Sita) pointe le rôle crucial de l’implémentation de nouvelles technologies telles que la RFID dans l’amélioration du parcours bagages. Un effort encouragé par l’entrée en vigueur, le 1er juin 2018, d’une résolution de l’Association internationale du transport aérien en faveur d’un meilleur suivi. L'heure du premier bilan.
Twitter Facebook Linkedin Flipboard Email
×

La RFID, atout clé des compagnies aériennes pour la gestion du parcours bagages
La RFID, atout clé des compagnies aériennes pour la gestion du parcours bagages © Sita

Comment faire en sorte que les bagages ne soient pas mal acheminés lors d'un trajet, quand le nombre d’individus à voyager en avion ne cesse d’augmenter ? Ils sont 4,36 milliards à embarquer chaque année… Et presque tous partent avec une valise. Sur les 4,27 milliards de bagages ayant transité dans le monde en 2018, quelque 24,8 millions ont ainsi été volés, perdus, retardés ou endommagés. Un véritable point de friction pour les compagnies aériennes.

 

La RFID pour suiVRE UN bagage en temps réel

C'est pour remédier à cette situation que l’Association internationale du transport aérien (AITA) a voté la résolution 753. Entrée en vigueur le 1er juin 2018, celle-ci encourage l’implémentation de la RFID dans les aérogares pour optimiser leur suivi en temps réel. "Si la mise en application de cette mesure peut paraître simple à première vue, elle apporte d’importants changements au parcours traditionnel et entraîne des besoins en infrastructures", avance l’AITA. Seuls 28 % des aéroports ont pour l'heure déployé la technologie.

 

Dans son rapport annuel "Baggage IT Insights", rendu public mercredi 24 avril 2019, la Société internationale de télécommunication aéronautique (Sita) tire un bilan des premières expérimentations. Sa conclusion : les nouvelles technologies permettent bien aux compagnies aériennes de gagner en efficacité dans la gestion du parcours, tout en améliorant l’expérience client.

 

 

Alors que le nombre de voyageurs a continuellement augmenté ces dix dernières années,

celui des mauvais acheminements de bagages a connu une baisse sensible sur la même période.

 

un taux de bagages mal acheminés de 5,69 pour 1000

Prise en charge, placement en soute, transfert lors de correspondances et retour passager : les compagnies aériennes peuvent facilement cocher les cases à chaque étape du parcours bagages. Si elles ne sont que 54 % à s’être aujourd’hui pliées à la résolution de l’AITA, 90 % devraient l’être d’ici à la fin de l’année 2019, à mesure que les aéroports s’équipent en lecteurs RFID. Elles ont tout à y gagner. "Nous avons analysé près de dix millions de parcours bagages, puis eu recours au machine learning pour valider nos résultats. Les données ainsi recueillies révèlent que l’implémentation d’un système de suivi de bagages aide les compagnies à réduire de 38 % le taux d’erreurs d’acheminement dans le cas où elles avaient déjà adopté des mesures, et même jusqu’à 66 % si rien n’avait encore été fait", souligne Peter Drummond, directeur de la division bagages de la Sita.

 

C’est le cas de l’entreprise émiratie Ethiad Airways. Selon Paul Smith, son directeur des opérations au sol, "c’est la capacité de la compagnie à programmer et à prioriser les flux de bagages au sein du hub d’Abu Dhabi qui a rendu une telle performance possible". L’ensemble de son réseau est aujourd’hui couvert par le système de traçabilité qui, lorsque les aéroports ne sont pas équipés en RFID, bénéficie d’une alternative au travers des scanners e-ULD déployés en interne. En moyenne, les nouvelles technologies auraient permis de faire tomber le taux de bagages mal acheminés à 5,69 pour 1000. "L’IoT a apporté une solution de bout en bout fiable, facile à implémenter et capable de localiser une valise en temps réel. Après avoir testé la technologie RFID à l’aéroport de Sotchi en 2018, notre but est de la généraliser sur notre réseau", affirme pour sa part Tupac Bastidas, directeur du programme expérience client de la compagnie russe S7 Airlines. Objectif : mieux organiser le transfert d’un avion à un autre, lors de correspondances. Une étape qui concentre aujourd’hui 46 % des incidents.

 

les passagers peuvent et veulent être davantage informés

Se préoccuper de sa valise est toujours une expérience stressante. Aujourd’hui, les passagers sont surtout informés via les écrans (53 %) ou par annonce audio (34 %) dans l’aérogare. Seuls 26 % le sont grâce aux notifications sur smartphones, qui représentent une piste de développement privilégiée pour les compagnies aériennes. Selon l’étude de la Sita, les utilisateurs de ce service afficheraient un taux de satisfaction supérieur de 8,6 % par rapport aux autres voyageurs. "C’est l’une des raisons pour lesquelles nous proposerons le suivi de bagages sur notre application dès 2019, à l’instar de nos partenaires de la Star Alliance", indique Timos Korosis, administrateur du système numérique de contrôle-commande d’Aegean. Sur la même lancée que la compagnie aérienne grecque, 60 % de ses concurrents souhaiteraient intégrer le service dans les trois prochaines années.

 

 

La volonté des passagers d'être notifiés de la situation de leur bagage sur leur smartphone est forte :

65 % sont certains qu'ils utiliseraient un tel service, juste derrière les alertes au sujet de leur vol (74 %).

 

Réagir

* Les commentaires postés sur L’Usine Digitale font l’objet d’une modération par l’équipe éditoriale.

 
media